•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cour donne son aval aux nouveaux dépouillements réclamés par Ensemble Montréal

Les procédures débuteront lundi prochain.

Lionel Perez en mêlée de presse.

Lionel Perez espère revenir à l'Hôtel de Ville malgré les 212 voix de majorité de son adversaire Gracia Kasoki Katahwa à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Les votes seront recomptés dans les arrondissements montréalais de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Un juge de la Chambre civile de la Cour du Québec en a décidé ainsi mercredi, a confirmé en fin de journée Élections Montréal, spécifiant que les procédures débuteront lundi prochain.

Lundi, Ensemble Montréal, l'ex-parti de Denis Coderre, avait déposé in extremis quatre demandes de dépouillement judiciaire pour avoir l'heure juste concernant l'élection d'autant de candidats de Projet Montréal, le parti de la mairesse Valérie Plante.

Les requêtes concernent la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et celle de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, ainsi que les postes de conseillers de la ville de deux districts issus de ces arrondissements, soit Loyola et La Pointe-aux-Prairies.

Projet Montréal a également réclamé deux demandes de dépouillement judiciaire. La formation conteste les victoires d'Ensemble Montréal à la mairie d'Outremont et dans le district de Tétreaultville, mais la cour n'a pas encore rendu de décision en ce qui a trait à ces requêtes.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Ainsi, ce sont six demandes de dépouillement judiciaire qui ont été déposées depuis les élections montréalaises du 7 novembre – autant d'élus qui ne seront pas assermentés comme prévu, jeudi, au Palais des congrès.

Les résultats annoncés au terme du recensement des votes, le 9 novembre, pourraient donc changer à compter de la semaine prochaine. D'autant que le Bureau d'enquête de Québecor dit avoir relevé pas moins de 39 erreurs majeures en étudiant les résultats détaillés des 3329 sections de vote fournis par la Ville.

Pas de dépouillement judiciaire à Mont-Royal

Par ailleurs, le tribunal a rejeté cette semaine deux demandes similaires déposées par l'équipe victorieuse aux élections municipales de Mont-Royal, l'une des 15 villes défusionnées de l'île de Montréal.

Le parti du nouveau maire Peter Malouf, qui sera majoritaire à l'Hôtel de Ville, contestait la victoire de deux membres de la formation adverse, Unis pour VMR, dans les districts 6 et 7.

Or, la cour n'a pas voulu ordonner de nouveaux dépouillements, a fait savoir mardi soir le premier magistrat de la Municipalité, qui a félicité les deux candidats de l'opposition pour leur élection.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !