•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 nouveaux cas de COVID-19 signalés mercredi en Nouvelle-Écosse

Le nombre d’hospitalisations a bondi au cours des derniers jours.

Silhouette d'un homme à qui on prélève un échantillon de sécrétions nasales.

À Amherst, deux des 31 résidents du foyer East Cumberland Lodge qui ont contracté la COVID-19 en sont morts.

Photo : Reuters / Eric Gaillard

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse signale mercredi la découverte de 20 nouveaux cas de COVID-19.

Le nombre d’hospitalisations a augmenté rapidement dans les derniers jours. On en compte une de plus, mercredi. Ce sont maintenant 17 patients atteints de la COVID-19 qui sont soignés dans les hôpitaux de la province. Sept d’entre eux sont aux soins intensifs.

Selon les responsables de la santé publique, il existe à Halifax et dans le nord de la Nouvelle-Écosse une transmission communautaire limitée du virus qui cause la COVID-19.

Un événement de nature religieuse organisé à la fin octobre par l’église baptiste Gospel Light, à Amherst près de la frontière du Nouveau-Brunswick, a été pointé du doigt pour avoir causé plusieurs infections, hospitalisations et décès ces deux dernières semaines.

Le pasteur de cette église, Robert Smith, a reçu mercredi une amende de 2422 $ pour ne pas avoir respecté la loi provinciale sur la protection de la santé.

Ce rassemblement religieux de plusieurs jours a entraîné une éclosion dans un centre de soins de longue durée à Pugwash, selon l’enquête des autorités de santé publique.

Deux des 31 résidents du foyer East Cumberland Lodge qui ont contracté la COVID-19 en sont décédés. Dix employés ont également été déclarés positifs. La santé publique ne signale aucun nouveau cas lié à cet établissement, mercredi.

En Nouvelle-Écosse, en tenant compte des gens qui ont contracté la COVID, mais ont depuis été déclarés négatifs, le nombre de cas actifs connus des responsables de santé publique a diminué depuis mardi, passant de 253 à 236.

Une ministre contracte la COVID-19

Kim Masland signe un document officiel assise à un pupitre.

Kim Masland, ministre des Travaux publics

Photo : Communications Nouvelle-Écosse

Kim Masland, la députée de Queens et la ministre des Travaux publics en Nouvelle-Écosse, a fait savoir mercredi qu’elle avait contracté la COVID-19.

La politicienne, qui précise être pleinement vaccinée, a dit avoir ressenti des symptômes pour la première fois dimanche et avoir passé un test de dépistage lundi. Elle ignore où elle a été exposée au virus.

Je ne me sens pas bien, mais heureusement mes symptômes sont légers et je sais que le vaccin m’empêche de tomber gravement malade , a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Vaccination

Selon les plus récentes données, au moins 80 % des résidents de la Nouvelle-Écosse admissibles à un vaccin contre la COVID-19 sont désormais considérés comme pleinement vaccinés, c’est-à-dire qu’ils ont reçu deux doses.

Un peu plus de 84 % ont reçu au moins leur première dose.

Le vaccin contre la COVID-19 n’est pas encore administré aux Canadiens de moins de 12 ans, mais pourrait être autorisé dans les prochains jours pour les 5 à 11 ans, selon Santé Canada.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.