•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique déclare l’état d’urgence

« D’autres morts sont malheureusement à prévoir », a déclaré le premier ministre John Horgan.

Deux personnes en canot près d'un camion submergé près de la route Transcanadienne inondée à Abbotsford, en Colombie-Britannique, le mardi 16 novembre 2021.

Des hommes se déplacent en canot sur la route Transcanadienne inondée, à Abbotsford.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms / CBC

La Colombie-Britannique déclare l’état d’urgence, après que des inondations qui ont fait au moins un mort continuent d’obstruer des routes et d'entraîner l’évacuation de milliers de personnes.

« Bien que la province a pu prendre toutes les mesures nécessaires pour répondre à l’urgence, les prochaines étapes pourraient nécessiter des mesures extraordinaires », explique le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth.

Il implore la population à limiter leur déplacement aux voyages essentiels. Notre infrastructure routière est accidentée et nous devons nous assurer de la remettre sur pied dès que possible.

Le gouvernement n’écarte pas la possibilité d'interdire les déplacements non essentiels, comme la province l’a fait durant la pandémie. 

« C’est un événement catastrophique. »

— Une citation de  Mike Farnworth, ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique

L’armée en renfort

En réponse à ces inondations, Ottawa déploie les Forces armées canadiennes dans le sud de la Colombie-Britannique.

Nous avons approuvé le déploiement de personnel de soutien aérien des Forces canadiennes pour participer aux mesures d'évacuation, soutenir les voies d'approvisionnement et protéger les résidents contre les inondations et les glissements de terrain, a écrit le ministre de la Protection civile, Bill Blair, dans un gazouillis.

J’ai parlé à Justin Trudeau, il a offert de déployer des ressources lorsque nécessaire et de travailler pour la reconstruction des communautés, a affirmé John Horgan.

Deux personnes en canot près d'un camion submergé près de la route Transcanadienne inondée à Abbotsford, en Colombie-Britannique, le mardi 16 novembre 2021.

Inondations en C.-B.: L'état d'urgence décrété

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms / CBC

Près d'un millier de personnes réfugiées à Hope

Une vingtaine de centres de refuge sont ouverts dans l’intérieur de la province, notamment à Hope,  Kamloops et Kelowna. À Hope, plus de 900 personnes ont trouvé refuge à l'école secondaire et dans une église de Hope, selon le ministre.

Plus au sud, dans la vallée du Fraser, Abbotsford a ordonné mardi soir l’évacuation immédiate de tous les résidents de Sumas Prairie, durement touchée par la montée des eaux.

« Nous devons nous assurer que tout le monde a accès à de la nourriture, de l’eau et des biens essentiels », dit le ministre Farnworth.

Un fermier déplace une chèvre dans l'eau.

Un fermier évacue une chèvre d'une grange inondée à Abbotsford, le 15 novembre.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms / CBC

Plusieurs fermes ont été inondées et le bétail et la volaille sont menacés.

Des centaines de fermes sont inondées et des milliers d’animaux ont péri, annonce la ministre de l'Agriculture, Laura Popham. « Plusieurs autres sont dans des conditions difficiles », précise-t-elle, ajoutant que des euthanasies sont à prévoir.

« Au cours des derniers jours, j’ai eu des discussions avec des fermiers...certains étaient dans leurs granges inondées et l’on peut voir les animaux morts. C’est à briser le coeur », dit-elle la gorge nouée. 

Mardi, dans un rare moment d'émotion, Mike Farnworth a offert ses condoléances à la famille de la personne retrouvée morte dans un glissement de terrain près de Lillooet, dans l'intérieur de la province.

D’autres morts sont malheureusement à prévoir, a déclaré le premier ministre John Horgan mecredi.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique parle lors d'une conférence de presse.

John Horgan durant la conférence de presse du 17 novembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Michael Mcarthur

La Colombie-Britannique championne des états d’urgence

C’est la troisième fois depuis mars 2020 que l’état d’urgence est décrété à l’échelle provinciale, d’abord en raison de la pandémie de COVID-19 puis, plus récemment, en raison des feux de forêt qui ont fait rage cet été. 

Nous vivons des temps difficiles, a admis John Horgan. Des défis sans précédent dans la santé publique, les feux de forêt, les dômes de chaleur et maintenant, les inondations.

Le premier ministre a demandé à la population de ne pas acheter de produits de façon compulsive. Ce dont vous avez besoin, vos voisins en ont besoin également.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !