•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inondations en Colombie-Britannique menacent les chaînes d’approvisionnement

Une route est coupée en deux par un flot d'eau.

Les routes inondées ralentissent le trafic des camions dans la province.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms / CBC

Radio-Canada

Les précipitations records en Colombie-Britannique compliquent l’acheminement des denrées alimentaires et le transport des marchandises, car les inondations, les glissements de terrain et les éboulements ont emporté de nombreuses portions de routes et des voies ferrées.

Barry Prentice, professeur en gestion de chaînes d'approvisionnement à l'Université du Manitoba à Winnipeg, craint que ces événements viennent enrayer une logistique déjà à flux tendu : Ce n’est pas de bon augure.

La plupart des autoroutes à destination et en provenance de Vancouver ont été fermées, ce qui complique la circulation des camions. Les trains, qui assurent la majorité du transport de marchandises dans la province, circulent aussi au ralenti, d'après les deux principales compagnies ferroviaires du Canada.

Le Canadien Pacifique (CP) signale une panne de voie près de Hope, à l’est de Vancouver. Le Canadien National (CN) parle de coulées de boue et de glissements de terrain qui ont provoqué le déraillement partiel d’un de ses trains près de Yale, dans une région qui a reçu plus de 300 mm de pluie ces derniers jours.

Il n'y a eu aucun blessé, aucun incendie, ou aucun déversement de marchandise dangereuse à déplorer, a indiqué à ce propos le Canadien National dans un communiqué.

La compagnie ajoute que comme le train en question se trouve sur une voie ferrée qui appartient à son concurrent, le Canadien Pacifique, elle n’a pas pu évaluer les dommages ou commencer les réparations.

Les équipes du Canadien National sont prêtes à s'occuper en toute sécurité des sites touchés, mais attendent une stabilisation des conditions pour commencer les travaux, a ajouté le Canadien National. Le Canadien National continuera de surveiller les sites touchés et commencera les travaux de construction une fois qu'il sera jugé sécuritaire de le faire.

Le ministère des Transports de la Colombie-Britannique a partagé sur Twitter des images d'autres sections de la voie ferrée près de Lytton qui semblent avoir été endommagées.

C’est la deuxième fois cette année que le réseau ferroviaire de la province est menacé par des catastrophes naturelles après les feux de forêt autour de Lytton cet été.

Une chaîne d’approvisionnement déjà encombrée

Barry Prentice affirme que ces pannes ferroviaires surviennent à un moment où l’achalandage est élevé, car les agriculteurs de l'Ouest canadien sont en train d'expédier leurs récoltes vers la côte pour l'exportation.

Chaque fois que vous avez un glissement de terrain ou une rupture de la ligne principale, cela ralentit le trafic, et vous voulez y remédier le plus rapidement possible, explique le professeur de l'Université du Manitoba. Il ajoute qu’un seul train peut parfois transporter autant que 400 camions réunis.

Dans le port de Vancouver, ces perturbations risquent d'empirer une situation déjà tendue à cause de la pandémie. Les voies ferrées endommagées sont les principales artères d'entrée et de sortie du port.

Le simple fait que des trains sont retardés signifie que la situation va se compliquer en aval, puisque les bateaux continuent leur route [vers le port], souligne Barry Prentice.

Des conteneurs au port de Vancouver.

Le port de Vancouver risque d'être la principale victime des retards d'approvisionnement dus aux inondations.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Selon Adel Guitouni, professeur de commerce à l'Université de Victoria, la pandémie et les récentes catastrophes naturelles ont montré à quel point les chaînes d'approvisionnement mondiales sont fragiles.

Cela va avoir de graves conséquences, non seulement en Colombie-Britannique, mais à l’échelle du pays. On commence à voir des pénuries à certains endroits, et des accumulations [de marchandises] à d’autres.

À en juger par l'étendue des dommages, Adel Guitouni pense que le service sera restauré d’ici une semaine dans la province, mais que la résorption du retard dans les chaînes d'approvisionnement mondiales prendra beaucoup plus de temps.

Cela prendra probablement jusqu'en 2023 pour voir une sorte de retour à la normale , a-t-il déclaré.

Avec des informations de Pete Evans

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !