•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 M$ pour la construction d’une nouvelle école à La Motte

La façade de l'école Tétreault de La Motte.

L'actuelle école Tétreault a été construite avec des bâtiments modulaires sur une base temporaire dans les années 1970.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Québec investira près de 7 millions de dollars dans la construction d’une nouvelle école à La Motte, près d’Amos.

La députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais en a fait l’annonce aux élèves et aux membres du personnel dans le gymnase de l’école Tétreault à La Motte, mardi après-midi, au nom du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Le nouvel édifice sera érigé sur un terrain voisin cédé par la Municipalité de La Motte. Il viendra remplacer l’école actuelle, jugée la plus vétuste du Centre de services scolaire Harricana (CSSH).

Un terrain vacant près de la patinoire et de l'église de La Motte.

La nouvelle école Tétreault sera construite derrière l'actuelle école, sur un terrain qui sera cédé par la Municipalité de La Motte.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Ce qui est intéressant avec ce profil d’école, c’est au niveau de l’architecture. C’est une architecture moderne, avec de grandes fenêtres. On a aussi chaque classe qui sera climatisée. Alors, c’est un endroit idéal pour la réussite des élèves, souligne Suzanne Blais, qui a rappelé que le projet doit mettre en valeur la couleur bleue et des matériaux du Québec, comme l'aluminium et le bois.

Pour la rentrée scolaire 2023

L’école Tétreault reçoit une cinquantaine d’élèves de la troisième à la sixième année du primaire de La Motte et de Saint-Mathieu-d’Harricana. Elle est constituée de locaux modulaires installés dans les années 1970 comme solution temporaire après l’incendie de l’ancienne école du village. Quatre classes, des bureaux, une salle pour le personnel, des vestiaires, une bibliothèque, un gymnase et même possiblement un bureau pour le CLSC sont prévus.

C’est une annonce importante. Ce sera une école plus grande. Au niveau de la superficie, on passe d’environ 700 à 1100 mètres carrés. Ici, les locaux sont beaucoup plus petits. Ce sera donc vraiment une école adaptée aux besoins et au goût du jour. Et le secteur de Saint-Mathieu La Motte est en évolution. On voit dans les prévisions que les clientèles vont augmenter dans les prochaines années, donc on aura éventuellement besoin d’espace, fait valoir Yannick Roy, directeur général du CSSH.

Les appels d’offres pour les services professionnels seront lancés prochainement avec l’objectif d’avoir des plans et devis au printemps, pour ensuite lancer l’appel d’offres pour l’entrepreneur. La construction pourrait débuter à l’automne 2022 pour une rentrée 2023 dans la nouvelle école. L’école actuelle sera ensuite démolie.

Favoriser l’occupation du territoire

Le maire de La Motte, Réjean Richard, et son homologue de Saint-Mathieu-d’Harricana, Martin Roch, accueillent très favorablement cette annonce.

Tout ce que ça va apporter à notre communauté, c’est indescriptible. On va pouvoir bâtir l’avenir sur des bases solides, sans avoir peur de perdre notre école. On va en avoir une pour traverser le prochain siècle. C’est très important pour attirer de nouvelles familles à La Motte, estime Réjean Richard.

Les cinq personnes posent devant une affiche du Centre de services scolaire Harricana.

Dans l'ordre, le maire de Saint-Mathieu-d'Harricana Martin Roch, le directeur d'école Mario Massé, le directeur général du CSS Harricana Yannick Roy, la députée d'Abitibi-Ouest Suzanne Blais et le maire de La Motte Réjean Richard.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Martin Roch y voit également un appui important du gouvernement et du Centre de services scolaire Harricana. C’est d’autant plus important pour maintenir une occupation dynamique du territoire. Oui, on fait nos actions municipales. Mais quand nos partenaires en santé et nos partenaires en éducation viennent confirmer qu’on a suffisamment de jeunes, de familles installées et de familles qui s’en viennent pour nous renforcer dans notre sentiment de créer une collectivité riche, c’est très intéressant, affirme-t-il.

L’école de Saint-Mathieu-d’Harricana, qui reçoit les élèves du préscolaire, de la première année et de la deuxième année du primaire, a quant à elle été rénovée au cours des dernières années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !