•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équipe de tournage d’un film sur un vol se fait voler son équipement à Winnipeg

Stu Stone, à gauche, et Adam Rodness à droite, sont côte à côte devant un rideau noir sur lequel se trouvent plusieurs logos, dont celui de leur compagnie 5'7 Films.

Stu Stone, à gauche, et Adam Rodness, à droite, tournent un film intitulé « Vandits ».

Photo : Adam Rodness

Radio-Canada

Une équipe de tournage cinématographique de Toronto vit le scénario d’un de ses propres films après qu’un camion et une remorque contenant tout le matériel d’éclairage ont été volés à Winnipeg.

Les propriétaires de la compagnie 5'7 Films, Adam Rodness et Stu Stone, sont à Winnipeg pour tourner le film Vandits pendant un mois.

Ils devaient commencer leur travail dans la capitale manitobaine lundi. Or, lorsqu’ils se sont présentés au bureau de production, ils ont découvert que tout le matériel avait disparu, sauf deux caméras.

Les deux cinéastes sont connus pour leurs films indépendants de comédie et d’horreur. Vandits est présenté comme un film où quatre personnages idiots ont l'intention de cambrioler une salle de bingo la veille de Noël et de voler la cagnotte de 25 000 $.

C’est l’ironie du sort. Les gens qui nous connaissent, comme notre famille et nos amis, ne nous croient pas, raconte Stu Stone.

Il jure que l’incident n’est pas un coup publicitaire.

Si nous voulions faire un coup d’éclat, pourquoi nous débarrasserions-nous du matériel dont nous avons besoin pour tourner le film? C’est certainement une situation insensée, mais nous essayons de faire ressortir le bon côté des choses.

Le camion et la remorque ont été volés avenue Oakwood, dans le quartier de Riverview, dans la nuit de dimanche à lundi.

Adam Rodness dit que la valeur du matériel volé est estimée à plus de 250 000 $.

Les deux cinéastes ont raconté leur histoire dans une vidéo sur les médias sociaux et signalé l’incident à la police.

Peu de temps après la publication du message dans Internet, le bureau de production a reçu un appel téléphonique d’une personne qui disait avoir le matériel et réclamait de l’argent pour le remettre à ses propriétaires, selon Adam Rodness.

Un camion brun et une grande remorque blanche en avant-plan, photographiés dans une rue résidentielle.

Cette photo prise cette année montre le camion et la remorque qui ont été volés avec tout le matériel de tournage à l'intérieur.

Photo : Adam Rodness

Il pense que la personne qui a volé le matériel se retrouve dans une situation difficile, car elle ne peut pas s’en débarrasser.

Elle va se rendre compte que les prêteurs sur gages ont été alertés et que tout le monde est au courant. Ce n’est pas comme si quelqu'un avait volé une montre et essayait de la vendre dans ce genre de magasin.

La communauté cinématographique s’est montrée solidaire dans cette mésaventure et a proposé à Stu Stone et Adam Rodness d’envoyer de l’équipement pour tourner leur film.

Entre-temps, l’une des plus grandes compagnies de production du pays, qui a un bureau à Winnipeg, a accepté de louer à moindre coût du matériel aux deux cinéastes torontois.

Même si cette location va gruger le budget du projet qui est déjà serré, le tournage va de l’avant. Il a d’ailleurs commencé mardi à Selkirk.

En ce qui concerne le film Vandits, plusieurs acteurs canadiens de premier plan font partie de la distribution, dit Stu Stone, ajoutant que les gens parlent maintenant de leur film, en raison de leur mésaventure.

Avec les informations de Darren Bernhardt

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !