•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmacies ontariennes pourront offrir le dépistage aux personnes symptomatiques

Une infirmière effectue un test de dépistage de la COVID-19 sur un patient.

Actuellement, les pharmacies ne peuvent faire subir des tests qu'aux personnes sans symptômes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Doug Ford confirme que les pharmacies ontariennes pourront bientôt commencer à offrir des tests de dépistage de la COVID-19 aux personnes symptomatiques.

Actuellement, les pharmacies ne peuvent faire subir des tests qu'aux personnes sans symptômes, qui n'ont pas été en contact avec une personne atteinte de COVID-19 et qui ne font pas partie d'une enquête sur une éclosion.

L'annonce officielle reste à venir, mais le premier ministre a donné quelques précisions lors d'un point de presse mardi, en réponse à une question de la presse sur certaines inquiétudes liées au bien-fondé d'introduire des personnes symptomatiques dans des endroits fermés où se trouvent la clientèle et le personnel.

Des protocoles seront en place, nous serons très attentifs. Je suis convaincu que [les pharmacies] feront du bon travail, a-t-il affirmé.

Les tests seront gratuits

Dans un courriel à Radio-Canada, le ministère de la Santé de l'Ontario a précisé que les pharmacies, si elles adhèrent au programme, ​​pourront bientôt proposer des tests PCR par écouvillon gratuitement aux personnes présentant des symptômes et à celles qui ont été en contact à haut risque avec des personnes atteintes de COVID-19.

Des trousses de dépistage à la maison seront aussi proposées.

Les pharmacies qui souhaitent participer au programme pourront également servir de points de chute pour les tests à domicile.

Les pharmacies devront disposer d'un local désigné où réaliser les tests, qui permettra la distanciation physique, respecter un laps de temps entre les tests pour effectuer le nettoyage et mettre en place une signalisation pour indiquer que l'emplacement offre des tests aux personnes symptomatiques.

Enfin, la liste des établissements participants sera mise en ligne sur le site Internet de l'Ontario.

Des craintes sur la mise en place de ce système

La cheffe du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath, a appelé le gouvernement à suspendre la nouvelle politique, avant même sa mise en place.

Selon elle, envoyer des personnes symptomatiques dans ces lieux va provoquer de la peur et de l'anxiété.

Mme Horwath souhaite que les risques et les protocoles de sécurité puissent être clarifiés avant d'aller de l'avant.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...