•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Manitoba veut augmenter ses tarifs d’électricité de 5 %

Le siège d'Hydro-Manitoba, à Winnipeg.

Lundi, Hydro-Manitoba a soumis une demande d'augmentation générale des tarifs d'électricité, demandant une hausse de 5 % à la Commission des services publics.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

Radio-Canada

Les Manitobains pourraient devoir payer plus cher leur facture d’électricité dès le 1er janvier, si la demande d'augmenter les tarifs d'électricité de 5 % formulée par Hydro-Manitoba est approuvée par la Régie des services publics.

Hydro-Manitoba explique sa requête par la sécheresse qu’a connue la province cet été et qui pèse sur ses finances.

L’absence de précipitations importantes et la baisse des débits d’eau ont affaibli sa capacité à produire un excédent d’énergie vendu à l’extérieur du Manitoba, affirme la présidente-directrice générale d’Hydro-Manitoba, Jay Grewal, dans un communiqué.

Dans sa demande, Hydro-Manitoba fait valoir qu’elle prévoit une perte de 190 millions de dollars cette année, comparativement à un bénéfice net de 177 millions de dollars inscrit dans son budget 2021-2022.

La société publique estime que l’augmentation de 5 % se traduirait par une hausse de 5 $ par mois pour un client moyen qui utilise du gaz naturel ou d’autres sources de chaleur. Cette estimation est basée sur une consommation moyenne mensuelle de 1000 kilowattheures (kWh).

Pour les clients qui utilisent du chauffage électrique, il y aurait une augmentation de 10 $/mois sur les factures d’électricité.

La demande devra être approuvée par la Régie des services publics, l’organisme de surveillance indépendant qui approuve les tarifs d’électricité par le biais d’audiences publiques.

La province voulait limiter la hausse à 2,5 %

Au cours des dernières années, le gouvernement progressiste-conservateur a approuvé les tarifs d’électricité. Il a présenté un projet de loi qui aurait fait en sorte que la Régie soit consultée tous les cinq ans plutôt qu’annuellement.

Ce projet de loi a été annulé en septembre. Kelvin Goertzen, qui était premier ministre intérimaire, avait indiqué que le gouvernement laisserait la population s’exprimer sur les tarifs d’Hydro-Manitoba dans le cadre d’audiences publiques.

En juillet, la province disait vouloir fixer à 2,5 % l’augmentation des tarifs d’Hydro-Manitoba.

En août, la Régie des services publics a ordonné un examen public de la situation financière d’Hydro-Manitoba afin de déterminer si ses tarifs sont raisonnables et équitables pour les clients, après avoir été sollicitée par un groupe appelé Consumers Coalition.

Ce groupe est composé de Harvest Manitoba, de l’Association des consommateurs du Canada et de l’Aboriginal Council of Winnipeg.

Mardi, le groupe a publié un communiqué de presse dans lequel il s'interroge sur la pertinence d’une augmentation de 5 %. Il rappelle que Jay Grewal avait déclaré à un comité législatif en juin que seule une augmentation de 3,5 % serait nécessaire.

Nous comprenons qu’il y a une sécheresse au Manitoba, mais il s’agit d’une partie attendue du cycle économique qu’Hydro-Manitoba planifie et prépare, affirme Gloria Desorcy, directrice générale de la section manitobaine de l’Association des consommateurs du Canada.

La dernière augmentation de tarif a eu lieu en 2020. Elle avait été fixée à 2,9 % par le gouvernement provincial.

Aucune date d’audience publique n’a encore été fixée, selon le site Internet de la Régie des services publics.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !