•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie d’un refuge pour Autochtones : un employé de la Ville de London accusé

Le pavillon sinistré après l'incendie.

Un homme de 54 ans de London, en Ontario, fait face à une accusation d'incendie criminel en lien avec un feu au pavillon du club de golf River Road le 7 novembre.

Photo : CBC/James Chaarani

Radio-Canada

La police de London a porté une accusation envers un employé de la Ville de London en lien avec un incendie suspect qui s'est déclaré au club de golf River Road, faisant dérailler les plans pour l’aménager en refuge d'hiver temporaire administré par des Autochtones.

Michael Peter Bélanger, 54 ans, fait face à un chef d’accusation d'incendie criminel causant des dommages matériels. Il doit comparaître devant le tribunal en février.

Dans un courriel envoyé lundi au personnel de la Ville de London, la directrice municipale adjointe, Lynne Livingstone, a déclaré que M. Bélanger est un employé de la gestion du parc de véhicules municipaux. Il a été immédiatement suspendu avec solde.

Une nouvelle difficile

Pour protéger l'intégrité de l'enquête, nous ne fournirons aucune autre information sur la personne accusée ou sur l'incident lui-même, a écrit Mme Livingstone.

Elle a qualifié cet événement de nouvelle difficile et a spécifiquement demandé aux employés de la Ville de ne pas parler aux médias.

Les dommages causés à l'installation sur l'emplacement de River Road ont été évalués à 1 million de dollars après qu'un incendie s’est déclaré dans le pavillon vers 8 h le dimanche 7 novembre.

Le terrain de golf était prévu comme emplacement possible d'un refuge d'hiver dirigé par des Autochtones. Althosa Family Healing Services [Services de guérison familiale d'Atlohsa, traduction libre] devait organiser le lieu pouvant accueillir jusqu'à 30 personnes.

Quel avenir pour le refuge?

C'est un acte de violence qui a mis en danger certaines des personnes les plus vulnérables de London en compromettant le refuge hivernal temporaire dirigé par des Autochtones, proposé pour ce site, a déclaré Mme Livingstone dans un communiqué.

Le conseil municipal doit décider mardi du sort du refuge proposé, alors que les responsables de la Ville ont rencontré les dirigeants d'Althosa la semaine dernière.

Bien qu'on ne sache pas encore si un autre emplacement a été trouvé, le maire Ed Holder a déclaré espérer une annonce sous peu.

Un certain nombre d'options sont en cours d'examen aujourd'hui, et j'espère que, dans un avenir relativement proche, nous pourrons annoncer des détails sur ce que ces options peuvent être, a-t-il affirmé.

Le comité des services communautaires et de protection a approuvé le lieu pour servir de refuge hivernal le 2 novembre, ainsi qu'un deuxième emplacement pour les non-Autochtones au terrain de golf Fanshawe.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !