•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nortel vend ses usines canadiennes et brésiliennes

Radio-Canada

Le géant mondial Flextronics achète les usines de Nortel Networks du Canada et du Brésil pour la somme de 700 millions de dollars américains. Plus de 2500 employés sont touchés par cette transaction.

La compagnie Flextronics, un des plus grands manufacturiers d'équipement électronique au monde, se porte acquéreur des usines de Nortel Networks au Canada et au Brésil, pour la somme de 700 millions de dollars américains.

Basé à Singapour, Flextronics est présent dans une trentaine de pays et prévoit générer en 2004 un chiffre d'affaires de plus de 14,5 milliards de dollars américains.

Les usines de France et d'Irlande dans la mire de Flextronics

Selon des informations révélées mardi par Nortel Networks, la compagnie Flextronics pourrait également faire l'acquisition sous peu des usines de Nortel en France et en Irlande du Nord.

Plus de 2500 employés touchés par la transaction

En vertu de cette transaction, près de 1700 employés de Nortel des usines de Montréal (900), Calgary (650) et de Campinas (30), au Brésil, passeront chez Flextronics. Une centaine d'employés du centre de réparation de Nortel, à Ottawa, iront également chez Flextronics

Si Flextronics fait l'acquisition des usines de Nortel en Irlande du Nord et en France, plus de 770 employés supplémentaires devraient passer aux effectifs du géant mondial. Soit 440 en Irlande du Nord et 330 en France.

Vaste restructuration chez Nortel

Selon Chahram Bolouri, président de Nortel, ces dernières annonces sont les derniers éléments d'un vaste plan quinquennal de restructuration de l'entreprise et de réduction de ses coûts de production. D'autres projets de collaboration et ententes sont prévus entre Nortel et Flextronics.