•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des factures salées en lien avec un service Internet intermittent pour des Témiscamiens

Une tour de télécommunications

Plusieurs personnes au Témiscamingue affirment ne pas être satisfaites du service d'Internet offert (archives).

Photo : Radio-Canada

Mauvaise surprise pour 250 citoyens du Témiscamingue qui ont reçu des états de compte en lien avec des services Internet reçus il y a quelques années.

La Société de développement du Témiscamingue (SDT) a été mandatée pour mettre à jour la comptabilité de l’organisme Communication-Témiscamingue, dont les opérations ont cessé en mai 2020.

La SDT doit collecter 125 000 $ de comptes impayés pour la période de juin 2018 à mai 2020.

Des montants élevés

Claude Cardinal a reçu un état de compte de 1357 $ pour des services Internet reçus entre 2018 et 2019.

Elle souhaite contester ce montant en affirmant qu’elle effectuait des paiements préautorisés et que ses factures de 2018 ont toutes été payées. Elle ajoute que son service était intermittent, que les nombreux messages qu’elle a laissés à l’entreprise n’ont jamais été retournés.

Je trouve inacceptable qu’une organisation ne donne aucune nouvelle ni ne s’occupe de ses clients pendant deux ans et qu’elle ait l’audace de nous envoyer une menace d’envoyer notre dossier au recouvrement trois semaines avant Noël, déplore-t-elle.

Elle n’est pas la seule dans cette situation. Plusieurs personnes affirment avoir été de nombreux mois sans recevoir de facture alors que leur connexion Internet coupait à tout moment.

La plupart souhaitent d’ailleurs contester leur état de compte.

D'autres litiges

En 2011, un service Internet haute vitesse était déployé en milieu rural grâce à une entente mise sur pied entre Communication-Témiscamingue et son partenaire privé, Internet JBM.

Plusieurs litiges ont entaché les relations entre les deux entités au cours des dernières années, si bien que des démarches judiciaires ont été enclenchées et se poursuivent toujours.

La SDT a toutefois reçu le mandat de mettre à jour, avec diligence, la facturation et la perception des comptes de Communication-Témiscamingue avec les informations qu’elle a pu obtenir du fournisseur.

L'Office de la protection du consommateur affirme que chaque cas est unique dans le présent litige.

L’organisme suggère aux plaignants de consulter un conseiller juridique afin d’être conseillé et éclairé sur sa propre situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !