•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse fulgurante de l’utilisation des banques alimentaires en 1 an

Une femme range des aliments dans des boîtes à la banque alimentaire.

Une bénévole à la banque alimentaire Daily Bread de Toronto

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

La pandémie a mené à une augmentation de 47 % de la clientèle dans les banques alimentaires à Toronto comparativement à la même période l'année précédente, selon un nouveau rapport.

D'avril 2020 à mars 2021, les banques alimentaires de Toronto ont reçu 1 450 000 visites, une hausse de 47 % par rapport à la même période en 2019-2020.

Par ailleurs, pour la première fois dans l'histoire de la Ville Reine, le nombre de nouveaux usagers dépassait celui des clients existants.

Parmi les facteurs en cause : les pertes d'emplois liées au confinement et la hausse du prix des aliments et d'autres produits durant la pandémie.

Plus de la moitié des 1500 clients interrogés par les banques alimentaires Daily Bread et North York Harvest pour ce rapport (Who's Hungry) disaient avoir déjà sauté un repas, faute d'argent. Le tiers des répondants racontaient qu'ils ne mangeaient parfois rien du tout de la journée.

« Cette croissance est sans précédent. Les visites dans les banques alimentaires à Toronto augmentent rarement de plus de 5 % à 10 % par année, à l'exception de 2020, lorsque l'achalandage avait bondi de 14 % au sommet de la crise financière, et de 1996, quand il y avait eu une hausse de 18 % à la suite de coupes majeures dans les programmes sociaux en Ontario. »

— Une citation de  Rapport des banques alimentaires

Le rapport ajoute que la COVID-19 a fait ressortir les inégalités économiques, qui touchent particulièrement les Noirs, les Premières Nations et les communautés racisées, qui sont surreprésentés parmi les clients des banques alimentaires par rapport au pourcentage de la population qu'ils représentent.

Les personnes ayant un handicap ou souffrant d'une maladie chronique ont aussi fait état de difficultés à faire leurs courses à l'épicerie à cause des files d'attente liées à la pandémie.

Une demande qui continue de grimper

Le PDG de la banque alimentaire Daily Bread, Neil Hetherington, ajoute que les effets de la pandémie continuent à se faire sentir.

Il raconte que l'organisme a reçu le plus grand nombre de visites de son histoire en juin dernier, soit après la période couverte dans le rapport.

Il presse les gouvernements de bonifier les programmes sociaux afin de réduire la pauvreté.

Le rapport note que des programmes comme la Prestation canadienne d’urgence ont aidé nombre de familles durant la pandémie, mais les banques alimentaires demandent maintenant des solutions permanentes, y compris une aide au loyer, plus de logements sociaux et une bonification des prestations d'aide sociale.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !