•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un adolescent abattu en pleine rue dans l’est de Montréal

La scène de crime.

L'adolescent de 16 ans a été atteint par des projectiles au haut du corps.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Radio-Canada

Un jeune homme de 16 ans a été tué dimanche soir par un tir d'arme à feu dans un secteur résidentiel du quartier Saint-Michel, dans l'est de Montréal. Thomas Trudel a succombé à ses blessures avant son transport à l'hôpital.

Selon les premières constatations des enquêteurs et les témoignages recueillis, Thomas Trudel, qui n'avait aucun antécédent judiciaire, pourrait avoir été abattu gratuitement alors qu'il marchait dans la rue pour rentrer chez lui après avoir passé un moment avec des amis.

Le garçon aurait été interpellé par un individu dans la rue avec qui il aurait échangé quelques mots avant d'être atteint d'un coup de feu à la tête.

Le jeune homme, qui était un joueur de hockey, n'avait, selon des proches, aucun lien connu avec des gangs de rues ni quelque activité criminelle que ce soit.

Selon les informations rapportées par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), un appel a été acheminé aux services d’urgence vers 21 h, dimanche soir, pour signaler des coups de feu à l'intersection de la 20e avenue et de la rue Villeray, dans l'arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Sur les lieux, les agents ont découvert le corps de l'adolescent inanimé qui gisait sur le sol. Des manœuvres de réanimation ont été effectuées, mais en vain. Son décès a été constaté sur place par les travailleurs paramédicaux, a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal Raphaël Bergeron.

Les enquêteurs de la section des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Montréal ont immédiatement pris en charge le dossier et s’affairent depuis à rencontrer des témoins.

Plusieurs caméras de surveillance se trouvaient dans le secteur où l'agression a eu lieu. Leur contenu sera scruté par les enquêteurs pour retrouver l'individu qui a fait feu.

Les policiers n'avaient encore procédé à aucune arrestation et ne disposaient d'aucun détail sur les motifs du meurtre lundi après-midi.

Il s'agit du 31e homicide à survenir sur le territoire du Service de police de la Ville de Montréal cette année.

Avec des informations de Pascal Robidas.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.