•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le port du masque en classe maintenu dans des écoles secondaires de l’Estrie

Une école secondaire avec des élèves.

C'est le retour en classe à l'école secondaire Louis-Saint-Laurent d'East Angus.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Malgré les assouplissements qui entreront en vigueur au Québec lundi, des élèves de deux écoles secondaires de l'Estrie devront continuer de porter le masque en classe.

C'est le cas à la polyvalente Montignac de Lac-Mégantic, où la situation inquiétante force le CIUSSS de l'Estrie-CHUS à plus de prudence.

Cette même mesure s'appliquera aussi à l'école secondaire Louis-Saint-Laurent qui rouvre ses portes, lundi.

Le directeur de la santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier, explique que même s'il n'y a pas d'éclosion déclarée dans l'établissement, un nombre élevé de cas de COVID-19 a été détecté dans les écoles primaires de la municipalité.

« Avec notre analyse de gestion de risques, on croit que le masque, on devrait le garder encore un peu. »

— Une citation de  Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Selon le Dr Poirier, le taux de vaccination plus bas observé dans la région du Granit ne serait pas étranger à l'apparition de plusieurs nouveaux cas.

Quelque 69,8 % des 12 à 17 ans ont reçu leurs deux doses de vaccin dans ce secteur, soit 10 points de pourcentage de moins que la moyenne régionale. Cet écart est aussi bien présent chez les 18 à 50 ans.

Réouverture de la polyvalente Louis-Saint-Laurent

C'est le retour en classe à la polyvalente Louis-Saint-Laurent, après avoir dû les fermer en raison d'une éclosion.

« En raison de la période de fermeture, la période d'isolement des contacts à risque modéré va être terminée lundi. Ça va permettre à tous les élèves de revenir à l'école. »

— Une citation de  Martial Gaudreau, directeur général du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons

En tout, une cinquantaine de cas ont été répertoriés dans l'établissement. Selon le directeur général, un « ralentissement » du nombre de nouveaux cas a été observé à la suite du deuxième dépistage massif qui a été réalisé, ce qui laisse croire que l'éclosion est maîtrisée.

L'obligation de porter le masque en classe demeurera toutefois pour certains élèves de l'école qui n'ont pas terminé leur période d'incubation de 14 jours. On va poursuivre pour deux semaines d'école, on va continuer de porter le masque en classe pour limiter le risque de propagation, souligne Martial Gaudreau.

Les grands rassemblements seront aussi limités dans l'établissement jusqu'à nouvel ordre, ce qui signifie que les concerts de Noël, par exemple, pourraient ne pas avoir lieu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !