•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un retour à l’école lundi pour les élèves du Nouveau-Brunswick

Les travailleurs syndiqués de la fonction publique en grève et le gouvernement Higgs ont conclu une entente de principe.

Des manifestantes brandissent des poings jaunes en carton.

Des grévistes manifestent devant l'Assemblée législative à Fredericton le 2 novembre 2021, pendant que des députés pressent le gouvernement Higgs de reprendre les négociations.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a pris la parole dimanche, à la suite de l'entente de principe conclue la veille avec les représentants du Syndicat canadien de la fonction publique. Il a annoncé que toutes les écoles ouvriront leurs portes au personnel et aux élèves dès lundi.

Les écoles étaient fermées depuis le 1er novembre. L'apprentissage se faisait en ligne en attendant la fin de la grève de plusieurs sections locales du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Les premiers arrêts de travail sont survenus le 29 octobre.

Les représentants du SCFP et le gouvernement ont convenu de ne pas partager publiquement les détails des accords de principe avec les sept unités de négociation concernées jusqu’à ce qu’ils aient été ratifiés.

Blaine Higgs se dit toutefois satisfait de l’accord de principe et le qualifie de raisonnable.

Des femmes à l'extérieur avec des pancartes.

Des travailleuses membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) le 31 octobre 2021 à Bouctouche au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Tessier-Vigneault

Accord juste, selon Blaine Higgs

Le processus a été long, mais nous sommes extrêmement heureux d’être parvenus à un accord avec ces groupes importants d’employés, a déclaré Blaine Higgs, dimanche matin.

« Je crois que c’est un accord juste, autant pour nos employés que pour les payeurs de taxes du Nouveau-Brunswick. »

— Une citation de  Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs a félicité les négociateurs des deux camps pour ce qu’il a qualifié de discussions significatives et respectueuses.

Blaine Higgs en entrevue par vidéoconférence.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, commente l'entente de principe et répond aux questions des médias le 14 novembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Grâce à leur flexibilité et à leur persévérance, nous avons pu conclure une entente qui est bénéfique pour tout le monde, a-t-il dit à propos des travailleurs.

Je sais que les dernières semaines ont été difficiles pour les familles et je sais aussi que plusieurs enseignants, parents et élèves sont prêts au retour en salle de classe, a affirmé M. Higgs, en annonçant un retour en classe lundi.

Il a ajouté que les campus du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) reprendront leur enseignement en présentiel mardi.

Les autres services sur lesquels la grève a eu un impact seront de retour à la normale sous peu, dit Blaine Higgs.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a également remercié les grévistes pour leur travail acharné et plein de motivation, notant que leur retour au travail était bénéfique à la survie des Néo-Brunswickois.

Une victoire, selon le syndicat

Les négociations des derniers jours ont été pénibles, a convenu Steve Drost, le président du SCFP au Nouveau-Brunswick. Il s’est néanmoins dit emballé de pouvoir présenter une offre aux travailleurs.

Les deux parties ont été en mesure de faire des compromis dans l’intérêt de la province, a-t-il déclaré.

Simon Ouellette en entrevue par webcam.

Simon Ouellette, porte-parole du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) au Nouveau-Brunswick, commente l'entente de principe le 14 novembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Simon Ouellette, porte-parole du SCFP au Nouveau-Brunswick, a souligné la solidarité montrée par les sections locales qui ont déclenché les arrêts de travail des 15 derniers jours. Le public est resté avec nous jusqu'au bout, selon lui.

On n’aurait pas ce qu’on a aujourd’hui sans la lutte qu’on a faite, a-t-il déclaré dimanche.

Je suis prêt à dire que c'est une victoire pour les travailleurs, a affirmé M. Ouellette.

L’accord de principe sera maintenant présenté aux membres du syndicat.

Les succursales d'Alcool NB resteront ouvertes

Une entente de principe a aussi été conclue chez Alcool NB, dont les employés avaient voté en faveur d’un arrêt de travail.

Il n'y a pas de grève qui va être déclenchée mardi, a confirmé dimanche Denis Brun, porte-parole syndical. Il explique que l’offre sera présentée aux 540 syndiqués de la société des alcools lundi et mardi, et qu’un vote suivra.

Au total, plus de 22 000 travailleurs sont concernés. Ils oeuvrent dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des services publics.

L'entente de principe est conclue avec 11 sections locales du Syndicat canadien de la fonction publique, c'est-à-dire les sections locales 1190, 1251, 1253, 1418, 1840, 1866, 2745, 5017 et 5026 qui étaient en grève, et la section 963 d'Alcool NB qui avait voté pour un arrêt de travail.

On attend pour la fin de la semaine le résultat du vote visant à ratifier l’entente.

Avec des renseignements de Sarah Déry et de Janic Godin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !