•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confusion entourant la gestion financière du Service de police de Winnipeg

Le logo de la police de Winnipeg sur une voiture.

Le comité des finances de Winnipeg veut superviser de plus près le budget de la police.

Photo : Radio-Canada / Stephen Jaison Empson

Radio-Canada

Une rencontre du comité des finances de la Ville de Winnipeg a dévoilé le désaccord qui existe entre les membres du comité et le Conseil de police pour déterminer qui est responsable de la gestion et de la surveillance des finances du Service de police.

Lors de la réunion vendredi, le comité a approuvé une motion quant au dépassement des coûts du Service de police de 7,3 millions de dollars pour le budget 2021.

La conseillère municipale, Sherri Rollins, est la seule membre du comité à voter contre la motion.

Elle avait présenté une motion au mois d'octobre demandant au Service de police de trouver des économies de 5,7 millions de dollars.

Le chef du Service de police, Danny Smyth, ainsi que le président du Conseil de police, le conseiller Markus Chambers, ont indiqué au comité des finances vendredi qu'ils ne pouvaient trouver ces économies.

Un autre membre du comité, le conseiller John Olrlikow, a dit qu'il ne comprenait pas pourquoi le Conseil de police participait à la réunion.

Nous démontrons au Winnipégois à quel point la confusion existe entre le comité des finances, le Service de police et le Conseil de police.

Markus Chambers a souligné que le Conseil avait le droit de revoir toutes les questions financières en ce qui concerne le Service de police.

Une surveillance financière additionnelle mine la crédibilité du Conseil de police, qui doit évaluer les risques entourant des pressions budgétaires.

Le comité des finances a adopté une motion pour vérifier s'il lui était possible de superviser de plus près le budget de la police.

Par contre, le comité a rejeté une motion qui lui aurait permis de faire des versements trimestriels de ce budget et de retenir des fonds s'il ne recevait pas des réponses satisfaisantes à ses questions.

Avec les informations de Cameron MacLean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !