•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ancien combattant se fait voler quatre médailles lors du jour du Souvenir

Quatre médailles sur un uniforme d'un vétéran.

Le nom de Michael Deutsch est gravé sur deux de ses médailles.

Photo : Avec la gracieuseté d'Adam Deutsch

Radio-Canada

Un ancien major néo-écossais à la retraite de passage à Halifax s’est fait voler quatre de ses médailles dans sa chambre d'hôtel lors du jour du Souvenir.

Michael Deutsch a servi pendant 41 ans et était jusqu’à récemment affecté à la base militaire de Greenwood.

Il était de passage dans la capitale néo-écossaise le 11 novembre pour rendre visite à ses deux fils, et avait apporté son uniforme et ses médailles, afin d’assister à la cérémonie du jour du Souvenir à Grand Parade, la place publique devant l’hôtel de ville.

Il a quitté, avec sa femme, l’hôtel Lord Nelson vers 15 h pour aller visiter ses enfants et est revenu sur place à 19 h.

C’est à ce moment que la famille s’est aperçue que tout dans la chambre avait été volé, incluant des bijoux, une tablette électronique et les quatre médailles de Michael Deutsch.

La première médaille est une médaille du service spécial (Nouvelle fenêtre) et comporte une barrette de l’OTAN, la deuxième est pour le 125e anniversaire de la Confédération du Canada (Nouvelle fenêtre), la troisième est une Décoration des Forces canadiennes (Nouvelle fenêtre) avec deux barrettes et la dernière est une médaille du service méritoire (Nouvelle fenêtre).

Le nom de Michael Deutsch est gravé sur deux de ces médailles.

Michael Deutsch, un ancien combattant, entouré de ses deux fils.

Michael Deutsch avec ses fils Adam (à droite), et Zack (à gauche).

Photo : Avec la gracieuseté d'Adam Deutsch

Le voleur n’a pas été identifié. Une enquête est en cours par la police régionale d’Halifax.

Le public est invité à communiquer avec les autorités s’il détient des informations sur cette affaire.

La famille Deutsch espère pour sa part que le responsable retournera les médailles anonymement à un lieu sécuritaire, comme l’hôtel.

Avec les informations de Jon Tattrie de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !