•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Place Rogers transformée en temple du rodéo

Chargement de l’image

Au total, 20 athlètes et près de 100 taureaux sont attendus.

Photo : Radio-Canada

Émilie Javeri

La Place Rogers, l’aréna des Oilers d’Edmonton, accueille vendredi et samedi les finales canadiennes de monte de taureaux, un événement proposé par l’organisation Professional Bull Riders (PBR) Canada.

La Zamboni a fait place au tracteur. Et la glace à la terre : 750 tonnes métriques de terre pour être précis. La Place Rogers est un aréna de hockey. Il fallait garder cela dans un coin de notre tête, raconte Pete Gebraad, producteur de l'événement pour PBR Canada. [...] Faire en sorte que cela puisse redevenir ensuite un aréna de hockey, cela a sans doute été notre plus grand défi.

Il a fallu trois jours pour tout mettre en place, dont une journée entière rien que pour décharger toute la terre. Deux pistes ont été installées. Au total, 20 athlètes et près de 100 taureaux s’y succéderont.

Chargement de l’image

Pete Gebraad explique que la qualité de la terre et la façon dont elle est tassée sont des éléments très importants.

Photo : Radio-Canada

Après cela, il faudra seulement trois heures pour tout démonter, assure Pete Gebraad. Puis la journée de dimanche sera consacrée à l’évacuation de la terre, dit-il.

Selon le producteur, la Place Rogers fait partie des meilleurs centres événementiels au Canada, surtout d’un point de vue technique. Organiser nos finales ici était donc parfaitement approprié, dit-il. [...] Il y avait tout ce qu’il faut pour proposer un spectacle rythmé et de qualité.

Pas que pour le hockey

Il explique que, grâce au puissant système de ventilation du lieu, PBR va pouvoir proposer un grand spectacle pyrotechnique en ouverture des compétitions. Je conseille aux spectateurs d’être déjà assis à leur place à l’ouverture, sourit M. Gebraad.

Andrea Carroll, directrice des opérations événementielles pour Oilers Entertainment Group (OEG), le gestionnaire de la Place Rogers, reconnaît qu’accueillir ces finales de monte de taureaux a nécessité pas mal de coordination d’un point de vue logistique.

Il a notamment fallu couvrir tous les sols pour les protéger, illustre-t-elle.

Chargement de l’image

Il a fallu faire venir 750 tonnes de terre.

Photo : Radio-Canada

Mais elle rappelle que, même si elle est surtout connue pour être l’aréna de l'équipe de hockey des Oilers, la Place Rogers est habituée à accueillir toutes sortes d'événements.

En 2017, PBR avait déjà organisé une compétition internationale de monte de taureaux ici.

Mais il est vrai qu’avec la COVID-19, les événements s'étaient faits rares. Cette compétition est le premier événement organisé à la Place Rogers qui ne soit pas un match de hockey depuis la pandémie, précise Mme Carroll.

D'après les informations de Julien Latraverse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !