•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime alias Alek Ginger Bend, incursion dans l’univers d’un drag king

Alek Ginger Bend est un des personnages drag kings de la scène artistique albertaine. Incursion intime dans un monde méconnu.

Maxime Beauregard applique son maquillage devant le miroir.

Maxime Beauregard se transforme en Alek Ginger Bend.

Photo : Radio-Canada / Genevieve Tardif

Geneviève Tardif

C’est dans une chambre d'hôtel de Medicine Hat, en Alberta, que je rencontre Maxime Beauregard quelques heures avant son passage sur les planches. Derrière l’objectif curieux de mon appareil photo, j’observe Maxime pendant qu'iel se transforme en Alek Ginger Bend, son personnage de scène. Alek est l'un des deux personnages drag kings qui se produisent ce soir-là.

Le pronom neutre iel est utilisé dans le texte afin de respecter l'identité de genre de l'artiste.

Maxime Beauregard se présente comme une personne de genre non binaire. Pour iel, l’art de la drag permet de s’exprimer librement.

« C’est vraiment le "fun" de pouvoir explorer, à travers mon personnage de drag, des aspects de ma vie que je ne pouvais pas nécessairement explorer. Ça m'a permis de pouvoir libérer certaines parties de moi. [...] J'avais trop peur d'explorer ça. Avec un personnage sur scène, il n’y a pas de limites! »

— Une citation de  Maxime Beauregard
Maxime, devant un miroir, en train de se maquiller.

Maxime prend soin d’accentuer ses traits de plus en plus masculins lors d'une séance maquillage de quelques heures. La prise d’hormones (testostérone) engendre des changements physiques, masculinisants, qu’iel estime plus près de sa définition identitaire.

Photo : Radio-Canada / Genevieve Tardif

Maxime marie la danse à ses performances de drag king. Ses études en danse contemporaine lui permettent d’apporter une touche unique à sa pratique.

Entre deux coups de pinceau, Maxime prend le temps de m’en apprendre davantage sur son art, un monde qu'iel ne connaissait pas auparavant. Le milieu de la drag, c’est une famille. On a des mentors qui agissent comme des parents, dit-iel. Ils nous conseillent sur notre maquillage, nos performances.

« Quand mon mentor de l’époque m’a vu performer sur scène pour la première fois, il s’est empressé de devenir mon père! »

— Une citation de  Maxime Beauregard
La palette de maquillage d'Alek Ginger Bend aux teintes de terre.

Le maquillage du personnage d'Alek Ginger Bend est peu flambloyant, si on le compare aux personnages de drag queen.

Photo : Radio-Canada / Genevieve Tardif

La naissance du personnage d’Alek Ginger Bend a été une révélation pour Maxime Beauregard. Elle a été marquée par une sensation d’euphorie de genre, une sensation intense de bien-être et d’harmonie avec soi-même. Ce sentiment, iel confie l'avoir déjà vécu au lendemain d’une grosse soirée, alors que sa voix était fatiguée, plus rauque, plus grave.

« Ma voix intérieure s’alignait enfin avec la voix que j’entendais à l’extérieur. [...] Il y avait toujours une petite confusion entre m’entendre parler et comment je pensais que ça allait sortir. »

— Une citation de  Maxime Beauregard

Maxime confie que l’exploration du monde de la drag a été déterminante pour sa quête identitaire, en plus de lui permettre d’établir une connexion avec le public.

« Avec la drag, ce que j’essaie de faire, c'est de vivre mon mouvement. D’avoir ces moments de connexion avec le public pour briser le mur théâtral, afin que les gens se sentent inclus et impactés par ce que je fais. »

— Une citation de  Maxime Beauregard

C'est le moment d'entrer en scène pour Alek Ginger Bend, qui se présente torse nu devant une foule empressée d’assister au premier spectacle de drag jamais présenté à Medicine Hat. Les paillettes, les néons et la musique distinguent les performances de ces artistes uniques en leur genre. Je regarde avec admiration les réactions suscitées par la performance d’Alek dans l'auditoire, ému par son art.

Portail de L'atelier culturel.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.