•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

The Tragically Hip : la vie après Gord Downie

Les membres du groupe The Tragically Hip posent dans des canapés.

The Tragically Hip en 1991

Photo : Valerie Burnatowski

Près de 12 millions de Canadiens ont regardé l'ultime concert de The Tragically Hip, donné le 20 août 2016 à Kingston. Le chanteur Gord Downie (1964-2017), atteint d'un cancer du cerveau incurable, a ainsi pu faire ses adieux à la scène et à son public avant de décéder un an plus tard. Depuis, les autres membres de la formation de Kingston, en Ontario, s'affairent à mettre en valeur leur patrimoine musical. Entrevue.

La réédition pour le 30e anniversaire de leur deuxième album, intitulé Road Apples (1991), démontre encore une fois que The Tragically Hip est un des plus grands groupes de la scène musicale canadienne, avec bien sûr Rush et The Guess Who. Cet album contient son lot de gros rock avec les succès « Little Bones », « Twist My Arm » et « Three Pistols » (un hommage au peintre et membre du Groupe des Sept Tom Thomson ainsi qu’à la ville de Trois-Pistoles). Il a été enregistré à La Nouvelle-Orléans, dans une vieille maison abritant le studio de Daniel Lanois.

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, Gord Sinclair (bassiste) et Johnny Fay (batteur) parlent avec enthousiasme de la sortie de cette version remastérisée de Road Apples et d'un coffret comprenant de nombreuses prises inédites et en concert (Roxy Theater). Je suis très reconnaissant et heureux, parce que ce projet de réédition nous ramène ensemble, nous, les quatre amis de Gordon. Mais en même temps, tout ceci est un rappel constant de la perte de notre ami, nous dit Gord Sinclair. Il ajoute : « Nous avons été un bateau sans navigateur depuis le décès de Gord. De regarder en arrière n'a jamais été la force du groupe, et nous avons senti son absence pendant le travail de réédition de Road Apples. »

Gord Downie était le poète de The Tragically Hip, un personnage plus grand que nature sur scène et un auteur exceptionnel de chansons aux métaphores multiples. Sur Road Apples, il a peaufiné son style avec des pièces comme « Long Time Running » et « Fiddler's Green ». C'est Johnny Fay qui a déniché 42 des 60 bandes d'enregistrement originales de deux pouces de l’album pour sortir un coffret de luxe comprenant des chansons inédites, des prises différentes et un concert donné à Los Angeles le 3 mai 1991 au Roxy Theatre. La qualité sonore est étonnante, tout comme le nouveau matériel.

Le vinyle de la réédition de «Road Apples».

Le vinyle de la réédition de «Road Apples».

Photo : Universal Music Group

Montréal

Depuis 1988, The Tragically Hip a donné près d'une trentaine de concerts à Montréal, une ville qui compte de nombreux inconditionnels du groupe. Il a été impossible pour les Hips de se rendre jusqu'au Québec pour la dernière tournée.

« Nous avons toujours aimé Montréal et je me souviens du concert aux Foufounes électriques [1988]. C'est vraiment triste que nous n'ayons pas pu venir à Montréal pour notre dernière tournée. Pour des raisons évidentes, nous étions disons pressés dans le temps. Nous aurions aimé continuer vers l'est. »

— Une citation de  Gord Sinclair

Pour souligner le 30e anniversaire de Road Apples, le groupe a tenté de retrouver l'enregistrement original réalisé en 1991 de la pièce « Montreal », un vibrant hommage aux 14 femmes mortes lors de la tuerie de Polytechnique (6 décembre 1989). Finalement, Johnny Fay a pu dénicher une version en concert enregistrée au Centre Molson en 2000. « Quand nous avons fait notre dernière tournée, nous n'avions aucune idée de combien de spectacles Gord pourrait faire. Dans notre itinéraire, nous avons mis de côté la ville de Montréal… D'ajouter la chanson “Montreal” à la réédition et au minialbum Saskadelphia [mai 2021] était important pour rendre hommage à une ville qui a toujours été là pour nous », raconte le batteur. Oui, c'était très important pour nous d'inclure cette chanson. Gordon Downie a vraiment su avec une grande poésie raconter ce drame national , ajoute Gord Sinclair.

Après Road Apples, la suite...

La réédition de Road Apples est peut-être le début d'une longue série de rééditions pour le groupe qui compte quelques chefs-d'œuvre, dont Fully Completely (1992) et Day for Night (1994). L'appel de la route et des tournées ne se fait pas sentir pour Johnny Fay et Gord Sinclair. Un projet à la fois. Je ne suis pas du genre à dire ”jamais”, mais je ne vois pas de plan de concert ou de tournée dans un futur immédiat. Il est très difficile pour moi d'envisager de repartir sur la route sans Gord Downie, affirme Gord Sinclair.

Une partie de notre guérison a été de faire cette réédition. Mais vous savez quoi? Gord est encore vivant parce que sa voix est encore vivante. Gordon aurait été heureux de ces rééditions pendant cinq minutes, puis il aurait dit : ”Maintenant, faisons quelque chose de nouveau”, conclut Johnny Fay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !