•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’intelligence artificielle au service des patients

Gros plan sur les mains d'un homme qui utilise son téléphone cellulaire et son ordinateur portable.

Le site web « Question pour un pro » facilite l'accès à des services de première ligne

Photo : iStock / PixelsEffect

Radio-Canada

L'intelligence artificielle pourrait-elle servir à désengorger le système de santé? C'est ce que pense un pharmacien hospitalier de Granby, qui a conçu un site web s’apparentant au réseau de rencontre Tinder pour faciliter l'accès à des services de première ligne.

Le pharmacien hospitalier Alexandre Chagnon, âgé de 31 ans, a créé Question pour un pharmacien dans le but de créer un lien entre la population et les professionnels de la santé. Sa création a éventuellement évolué pour devenir Question pour un Pro.

On s'est rendu compte que même si le nom, c'était très clair que c'était pour un pharmacien, on recevait environ 30 % des demandes de consultation qui ne devaient vraiment pas être prises par un pharmacien. Donc, c'est de là qu'est partie l'idée de trouver une façon d'orienter le patient vers le bon professionnel grâce à l'intelligence artificielle, explique M. Chagnon. 

Quelqu'un qui ressent des symptômes peut ainsi les décrire sur le site web, recevoir quelques heures plus tard un diagnostic ainsi qu'une réponse d’un pharmacien l'invitant à venir chercher sa prescription. 

Le service permet aujourd'hui d’effectuer 27 000 consultations par semaine, et plus de 100 000 par mois.

Une capture d'écran de la plateforme Question pour un pro.

La plateforme « Question pour un pro ».

Photo : Capture d'écran/Question pour un pro

600 travailleurs de la santé 

Ce sont 600 travailleurs de la santé de 19 professions partout au Québec qui collaborent avec le site web.

Certains professionnels vont utiliser la plateforme dans une perspective d'acquisition de clientèle. D'autres se servent de la plateforme pour venir combler certains trous dans leurs horaires, souligne Alexandre Chagnon. 

L’initiative plaît aux médecins de famille comme le Dr Benoit Heppel, chef du département clinique de médecine générale au CIUSSS de l'Estrie CHUS.

« Le but dans notre société, c'est que tous les gens aient accès à des services de première ligne, pas toujours des médecins, je l'espère. Il va falloir faire différent parce que jusqu'à maintenant, ça n'a pas marché.  »

— Une citation de  Dr Benoit Heppel, chef du département clinique de médecine générale au CIUSSS de l'Estrie CHUS.

Nous, on démontre qu'on est en mesure de diriger le patient vers d'autres professionnels de la santé de façon à dégager le médecin pour qu'il puisse se concentrer sur les demandes qui nécessitent vraiment une expertise médicale, conclut Alexandre Chagnon. 

Disponible en dix langues, le site Question pour un Pro est subventionné par le ministère de l'Économie et de l'Innovation du Québec. 

Avec les informations de Jean Arel 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !