•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple promet de corriger le problème de réparation des écrans d’iPhone 13

Le derrière d'un iPhone brisé.

L'approche restrictive d'Apple en matière de réparations fait l'objet de plusieurs critiques.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Radio-Canada

Le site spécialisé en solutions de réparation technique iFixit a mis Apple sur la sellette en indiquant, au début de novembre, que les écrans d’iPhone 13 ne peuvent être réparés par un tiers sans que la fonction de reconnaissance faciale Face ID se désactive. Mais voilà que le géant à la pomme souhaite corriger le tir.

Selon iFixit, le nouveau modèle de téléphone intelligent d’Apple contient une puce agencée à un écran et à un appareil au numéro de série précis. Pour faire la paire avec le nouvel écran, il faut donc effectuer un travail laborieux pour transplanter la puce, ce qui nécessite des outils logiciels spéciaux et une formation spécialisée. Sans eux, la fonction de déverrouillage avec Face ID se désactive.

Les ateliers indépendants sont peu nombreux à pouvoir le faire, contrairement aux détaillants officiels de la marque.

L'iPhone 13

Quelles sont les nouveautés de l'iPhone 13?

Photo : ICI Explora

Plusieurs activistes du droit à la réparation ont critiqué le géant californien, l’accusant de limiter les personnes autorisées à réparer les iPhone.

Apple a réagi quelques jours plus tard en indiquant au site spécialisé The Verge qu’il comptait déployer une mise à jour du logiciel afin de régler le problème, mais n’a pas spécifié la date.

Pour le droit à la réparation

Kevin Purdy, rédacteur du blogue d’iFixit, a mentionné qu’il s’agissait d’une bonne [affaire], si l'attention des médias et la réaction du public avaient vraiment forcé la main d'Apple.

Il demeure toutefois pessimiste, évoquant un combat sans fin : Les ateliers de réparation sont toujours confrontés à un avenir qui implique plus de microsoudures, plus de temps et peut-être des marges bénéficiaires plus étroites.

Apple est souvent la cible de critiques en lien avec le droit à la réparation. L’entreprise avait fait valoir que d’autoriser les propriétaires de ses appareils à les réparer de leur propre chef n’était pas sécuritaire.

Steve Wozniak, qui a cofondé Apple avec Steve Jobs dans les années 1970, avait appuyé le mouvement pour plus de réparabilité cet été, plaidant que tout petit, c’était la possibilité de bricoler notamment avec les pièces de son téléviseur qui l’avait mené à faire carrière en informatique.

Avec les informations de The Verge, et BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !