•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Radio Radio repart la machine après 6 ans avec À la carte

Chargement de l’image

Gabriel L.B. Malenfant et Jacques Alphonse Doucet, alias Jacobus, les deux membres de Radio Radio

Photo : Radio Radio / Félix Renaud

Charles Rioux

Jacques Alphonse Doucet, alias Jacobus, et Gabriel L.B. Malenfant se sont réunis après une pause de 6 ans pour nous offrir un nouvel album de Radio Radio, qu’ils lancent vendredi. À la carte est un album festif qui marque un retour au français acadien et au chiac pour le duo, après un 5e album entièrement en anglais.

Après plus de dix années passées ensemble à créer de la musique et à faire vivre leurs albums sur d’innombrables scènes, une pause s’imposait pour les deux rappeurs acadiens. En effet, depuis le succès de son premier album, Cliché Hot, en 2008, Radio Radio ne s’est jamais vraiment arrêté, même après avoir perdu des membres – Timothée Richard, alias Timo, en 2009 et Arthur Comeau en 2014.

Comme n’importe quelle relation, après dix ans, il faut soit prendre une pause ou se séparer, affirme Jacobus, joint par visioconférence, en simultané avec Gabriel; le premier à Hawkesbury, où il habite maintenant avec sa famille, et le second chez lui, à Montréal.

Se laisser pour mieux se retrouver

Si les collègues ont mis sur pause leur projet commun peu après la sortie de leur album Light the Sky (2016), ils n’ont pas pour autant délaissé la musique. Jacobus a lancé deux albums solo, soit Le retour de Jacobus (2017) et Caviar (2019), donnant finalement vie à un projet qui lui trottait dans la tête depuis longtemps.

De son côté, Gabriel L.B. Malenfant a également travaillé sur un premier album solo en anglais, sous le pseudonyme Gabio; qui est à la veille d’être fini, dit-il.

Il s’est lancé en parallèle dans la grande aventure de la restauration en ouvrant le café Pastel Rita, boulevard Saint-Laurent à Montréal; un petit emplacement à l’esthétique impeccable et très « instagrammable » (Nouvelle fenêtre), selon le rappeur.

Un album festif, enregistré entre deux shots d’espresso

Le Pastel Rita a d’ailleurs été utilisé abondamment pendant la création du nouvel album de Radio Radio. Une des choses qui m’avaient attiré vers le lieu, c’est qu’il y avait déjà un studio de musique au sous-sol, explique Gabriel.

Donc on a fait l’album là-bas, entre des shots d’espresso qu’on prenait en haut, bien crinqués sur du third-wave coffee [café troisième vague]. Ça fait que l’album est un petit peu plus upbeat.

En effet, À la carte renoue avec le son festif qui caractérise le son de Radio Radio depuis ses débuts. Et force est d’admettre que la formule unique que le duo a développée fonctionne encore six ans plus tard.

Travailler avec Realmind, proche collaborateur de Loud

Jacobus et Gabriel ont tout de même amené du sang neuf en studio pour rebrasser un peu la formule. C’est ainsi qu’ils sont allés chercher le producteur Jeff Martinez, alias Realmind, qui est notamment derrière le succès 56K, de Loud, et qui a coproduit plusieurs autres chansons sur son album Une année record.

Radio Radio a aussi fait appel à des collaborateurs de longue date pour compléter l'équipe, notamment Kim Ho, qui est le guitariste de la formation depuis l’album Belmundo Regal (2011), ainsi que François-Simon Déziel, alias France, du groupe Valaire.

Un retour sur scène attendu

À la carte devait initialement sortir au printemps 2020, mais l’arrivée de la pandémie a fait dérailler les plans du groupe, qui ne pouvait envisager de lancer un album sans pouvoir le défendre sur scène. Les deux rappeurs sont maintenant fébriles à l’idée de retrouver leur public.

Radio Radio lancera cet album le 12 novembre à 20 h, au Club Soda à Montréal, avant de prendre la route pour visiter quelques autres villes du Québec.

Sans prétention aucune, c’est notre meilleur show depuis 10 ans, affirme par ailleurs Gabriel dans un communiqué. Avec le temps, on a été capables de cristalliser l’énergie de Radio Radio. [...] Ce show-là célèbre la vie!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !