•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La levée des limites de capacité des « établissements à haut risque » suspendue

Une foule dans une boîte de nuit à Toronto.

Les limites de capacité dans les boîtes de nuit demeureront inchangées jusqu'à nouvel ordre. (Archives)

Photo : Facebook / Coda Toronto

Radio-Canada

L'Ontario met en veilleuse son plan visant à lever les limites de capacité dans certains milieux dits « à haut risque » « par prudence, alors que la province surveille les tendances en matière de santé publique ».

Les limites de capacité et la distanciation physique resteront en place pour l'instant dans les boîtes de nuit, les lieux d'événements où l'on danse (par exemple, ceux qui accueillent des réceptions de mariage), les clubs de strip-tease et autres endroits de ce genre.

Cette levée de capacité était prévue pour le 15 novembre.

La province surveillera les données au cours des 28 prochains jours afin de déterminer quand il sera sécuritaire de lever les limites dans ces endroits.

Le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Kieran Moore, en fait l'annonce lors d'un point de presse mercredi après-midi.

Il a d'ailleurs ajouté qu'il ne comptait pas imposer de nouvelles règles sanitaires.

L'Ontario a signalé 454 nouveaux cas de COVID-19 et neuf décès supplémentaires liés à la maladie mercredi, alors que la moyenne des infections quotidiennes sur sept jours a dépassé 500.

Le nombre de cas mercredi représente une augmentation de 20 % par rapport à mercredi dernier, où l'Ontario avait enregistré 378  nouvelles infections, et marque le 10e jour d'affilée de hausse.

La moyenne de nouveaux cas sur sept jours est passée à 503, un niveau qui n'avait pas été atteint depuis la mi-octobre. Mercredi dernier, la moyenne sur sept jours était de 379.

Selon l'estimation la plus récente de la table consultative scientifique COVID-19 de l'Ontario, les cas doublent tous les 17 jours depuis le 5 novembre.

Bien qu'il y ait eu une augmentation récente des nouvelles infections, la charge liée à la COVID-19 dans les hôpitaux est restée relativement stable. En date de mardi, 136 patients étaient traités en raison du nouveau coronavirus dans les unités de soins intensifs de la province.

Les 9 décès signalés mercredi portent le bilan officiel à 9912 morts depuis le début de la pandémie.

Pas de nouvelles règles sanitaires

Le Dr Moore, en point de presse, a précisé qu'il n'envisageait pas de recommander un resserrement des règles présentement en place.

Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste de l'Ontario, a fait le point mercredi.

Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste de l'Ontario, a fait le point mercredi. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Nous ne ferons pas marche arrière, a-t-il déclaré. Par exemple, les écoles élémentaires, secondaires, les collèges, les universités ne seront pas fermés de nouveau.

Le Dr Moore a précisé que d'éventuelles éclosions majeures seraient gérées à l'échelle régionale. Il a d'ailleurs loué la réaction de la Dre Penny Sutcliffe, du bureau de santé de la région de Sudbury, qui a imposé de nouvelles règles sanitaires lundi.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !