•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les touristes affluent en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent

Dans un bateau de croisière, des touristes tiennent des cellulaires qu'ils pointent en direction du Rocher Percé au large.

Les touristes sont toujours aussi nombreux à venir photographier le Rocher Percé. (archives)

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

En Gaspésie, la dernière saison a battu les records d'achalandage de 2019 tandis que les hôtels n’ont jamais été si pleins au Bas-Saint-Laurent.

Selon les données de Tourisme Gaspésie, plus de 500 000 visiteurs ont choisi la Gaspésie comme destination vacances cet été. Il est venu plus de gens qu'en 2019 qui était déjà une saison record.

Cette rapide remontée, comparativement à 2020, étonne en raison du contexte pandémique qui est toujours de mise, mais correspond aux observations de l’industrie. Avant la pandémie, l’achalandage était en progression constante depuis 2015, relève Tourisme Gaspésie dans son bilan de fin de saison.

Tourisme Gaspésie se dit très satisfait de la situation, ajoutant que les touristes ont mieux planifié leur séjour que lors du premier été de pandémie. Les terrains de camping avaient été pris d'assaut, mais aussi les plages et les haltes routières.

D’après une enquête maison, réalisée par Tourisme Gaspésie, la majorité des entreprises ont connu une hausse de l’achalandage et de leur chiffre d’affaires. La presque totalité de ces répondants qualifie la saison touristique de bonne ou d’excellente.

Les lieux d’hébergement rapportent un taux d’occupation de 72,5 % pour juin à septembre comparativement à 68,9 % durant la saison 2019.

En hausse au Bas-Saint-Laurent

Des touristes profitent du Parc du Bic.

Des touristes profitent du parc du Bic. (archives)

Photo : ICI Radio-Canada

Le taux d’occupation a aussi grimpé au Bas-Saint-Laurent. La dernière saison estivale a été l'une des plus achalandées des 10 dernières années dans les établissements d'hébergement de la région, indique Tourisme Bas-Saint-Laurent.

Les taux d’occupation se sont élevés à 84 % en juillet, à 88 % en août et à 70 % en septembre.

Par rapport à 2019, ces taux représentent des hausses de plus de 12,5 % en juillet, plus de 6,4 % en août et plus de 14 % en septembre.

C'est du jamais vu, selon le directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Lévesque, qui parle d'une saison record, malgré certaines contraintes toujours en vigueur pour traverser les frontières. L’organisation préfère comparer la saison 2021 à celle de 2019. L’été 2020 demeurera une saison marquée par le contexte sanitaire.

L’organisme, qui a aussi réalisé une enquête maison auprès de 75 entreprises du secteur, note que plus du tiers des répondants ont rapporté une hausse d’achalandage de 25 % et plus.

À Matane, notamment, cet achalandage a été particulièrement en juin au bureau d’information touristique local. Le bureau d’accueil constate que les Québécois sont arrivés plus tôt qu’à l’habitude dans le Bas-du-Fleuve.

Tourisme Bas-Saint-Laurent souligne que de nombreuses entreprises interrogées disent avoir remarqué une présence accrue des Bas-Laurentiens parmi leurs visiteurs.

Manque de main-d'oeuvre

La saison pour plusieurs entreprises a aussi été marquée par la pénurie de main-d’œuvre dans les commerces, hôtels et restaurants. Cela s’est traduit, notamment en Matanie, par une réduction de l’offre touristique. Le milieu a dû composer avec des fermetures, des réductions d’heures d’ouverture, la diminution du nombre de chambres disponibles et des ruptures de services.

Phare de Matane

Le phare de Matane, à l'entrée de la ville, héberge le bureau d'accueil touristique. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

À lui seul, le bureau d’accueil de Matane a répondu aux requêtes de 15 310 visiteurs du 7 juin au 3 octobre 2021. Ces demandes d’information ont été traitées directement au comptoir, par téléphone, par courriel, par clavardage en direct et par Messenger.

Par ailleurs, la campagne de promotion hivernale de la Gaspésie est déjà en cours. Celle du Bas-Saint-Laurent débutera sous peu.

Les prochains mois seront par la suite consacrés à la préparation de la prochaine campagne de promotion de la Gaspésie pour la saison printemps-été 2022.

Plus de 1500 entreprises œuvrent dans le secteur touristique en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !