•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Violente agression d’un codétenu en Nouvelle-Écosse: un deuxième procès s’amorce

Une des principales prisons de la Nouvelle-Écosse, le centre correctionnel Central Nova Scotia.

Une des principales prisons de la Nouvelle-Écosse, le centre correctionnel Central Nova Scotia.

Photo : Radio-Canada / CBC

La Presse canadienne

Un deuxième procès s'est ouvert mercredi en Nouvelle-Écosse relativement à une violente agression dont a été victime en 2019 un prisonnier nouvellement arrivé.

Un total de 15 codétenus ont été accusés d'avoir tenté de tuer Stephen Anderson, le 2 décembre 2019, à l'Établissement correctionnel à sécurité moyenne Central Nova, à Dartmouth.

Le procès en cours concerne sept codétenus : Kaz Cox, Austin Mitton, Kevin Clarke-McNeil, Andriko Crawley, Robert Fraser, Matthew Coaker et Geevan Nagendran. Ils font tous face à des accusations de complot en vue de commettre un meurtre, de tentative de meurtre, de séquestration, de voies de fait graves, de voies de fait armées et d'entrave à un agent de la paix.

Avant le début de l'audience, le tribunal a appris qu'un huitième codétenu qui devait aussi être jugé lors de ce procès, Brian James Marriott, subira finalement un procès distinct plus tard cet automne.

Le procès de six autres détenus a eu lieu fin septembre, et le 15e détenu accusé dans cette agression, Sophon Sek, fait face aux mêmes accusations, mais il aura lui aussi un procès séparé plus tard cet automne.

Le premier témoin appelé à la barre mercredi, le docteur Michael Biddulph, a déclaré que lorsque la victime est arrivée à l'hôpital ce soir-là, il avait reçu plusieurs coups de couteau à la poitrine et au dos, et sa vie était en danger -- il avait du mal à respirer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !