•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C’est injuste! » : une mère d’Edmonton conteste une facture d’eau de 6000 $

Selon le fournisseur Epcor, elle aurait utilisé en trois mois l’équivalent de trois ans de consommation d’eau.

Maria Bicuma accoudée à son chauffe-eau.

Maria Bicuma a découvert une fuite dans son chauffe-eau en février 2021.

Photo : Radio-Canada / François Joly

Une famille d’Edmonton se retrouve au milieu d’un désaccord entre l’ancien propriétaire de sa maison et l’entreprise responsable de l’alimentation en eau. La mère, qui doit s’occuper seule de ses cinq enfants, doit plus de 6000 $ à l’entreprise Epcor.

Ça ne va pas bien. Je ne vais pas vous mentir, je ne dors pas assez. Je me réveille souvent au milieu de la nuit et, souvent, je dors seulement deux ou trois heures par nuit, raconte Maria Bicuma. Depuis plusieurs semaines, elle vit dans l’angoisse en attendant de trouver une solution à ses problèmes de facture d’eau.

« Cette nuit encore, je me suis réveillée à 3 h du matin, alors que je me suis couchée à 10 h du soir. »

— Une citation de  Maria Bicuma, résidente d'Edmonton

Ses problèmes ont commencé en février 2021 quand un employé de Midwest Properties Management, l’entreprise qui était propriétaire de son logement à l'époque, et elle ont découvert une fuite dans le chauffe-eau de la maison.

Comme c’était la journée d’inspection [de la compagnie], ils avaient appelé quelqu’un pour qu’il vienne vérifier et réparer le système, explique-t-elle.

Le mois suivant, elle a reçu une facture d’eau de 1575,42 $ de la part d’Epcor. Elle dit avoir tout de suite contacté Midwest pour tenter de comprendre pourquoi le montant de la facture était si élevé.

Ils m’ont dit que je devais envoyer les factures précédentes, alors c’est ce que j’ai fait. Entre-temps, il y a eu un autre dégât d’eau, dans la salle de bain.

Selon Maria Bicuma, il y aurait eu trois dégâts d’eau dans le logement entre février et juin 2021.

Dans un courriel fourni à Radio-Canada par Mme Bicuma, Midwest confirme qu’une fuite a été découverte dans le chauffe-eau le 5 février 2021.

L’entreprise affirme également que des fuites d’eau ont été découvertes dans des toilettes de la maison le 8 février et le 15 avril.

Toutes ces fuites ont été réparées quelques heures après avoir été signalées et ont causé des pertes d’eau minimales, dit l'entreprise.

Les factures ont pourtant continué à s’accumuler au cours des mois suivants. Maria Bicuma a fourni ses relevés de compte à Radio-Canada.

Pour le mois d’avril 2021, Epcor lui a réclamé 5374,76 $ en frais supplémentaires. Les factures mensuelles sont par la suite revenues à la normale. Malgré plusieurs paiements effectués, Mme Bicuma doit toujours 6130 $ à son fournisseur d’eau.

Elle affirme ne pas avoir les moyens de payer ce montant. Elle s’occupe seule de ses cinq enfants, dont l'un est gravement handicapé. Elle explique qu'elle passe beaucoup de temps à s'occuper de ce dernier, ce qui l'empêche de travailler, et elle a peur de devoir contracter un prêt pour pouvoir rembourser la somme réclamée.

Midwest répond qu'elle n'est pas responsable de la facture d’eau.

Après avoir pris connaissance du problème avec Epcor, nous avons mené une enquête exhaustive avec l’aide de nos employés et d’entrepreneurs pour tenter de déterminer si une fuite était la source de cette consommation d’eau élevée, affirme l’entreprise par courriel.

Midwest a contacté Epcor à plusieurs reprises pour lui demander d’inspecter le compteur. D'après nous, ce problème doit être résolu par la locataire et Epcor.

En juin 2021, Midwest a vendu plusieurs propriétés, dont la maison que loue Maria Bicuma, à l’entreprise Avenue Living. Avenue Living prend très au sérieux les inquiétudes de ses résidents. Nous pensons que le problème est entre les mains de la locataire et de son fournisseur de services, répond le nouveau gestionnaire.

Consommation d’eau inexpliquée

Selon les relevés de compte, Maria Bicuma et sa famille auraient consommé 1340,3 mètres cubes d’eau entre le 21 janvier et le 23 avril 2021, soit une moyenne de 446,8 mètres cubes par mois.

Le mois précédent, la famille n’avait pourtant consommé que 61,9 mètres cubes. D’avril à octobre 2020, sa consommation moyenne n’était que de 35 mètres cubes par mois environ.

Maria Bicuma dit qu'elle n'a pas changé ses habitudes de consommation pendant cette période.

« C’était juste la consommation régulière : faire la vaisselle, se laver, laver le plancher. On n'a pas besoin de beaucoup d’eau pour faire ça. »

— Une citation de  Maria Bicuma, résidente d'Edmonton

Après des bris de tuyaux, j’ai vu des factures atteindre ce niveau dans le passé, explique de son côté le plombier et propriétaire d'Amyottes Plumbing, Cory Amyottes. Normalement, [une facture aussi élevée est envoyée] à des gens qui arrosent leur gazon pendant 2 à 3 heures par jour. Ça peut atteindre ce niveau, mais, normalement, ça ne se produit pas.

Une facture d'eau où on peut voir la consommation des derniers mois et le solde à payer.

La dernière facture d'eau que Maria Bicuma a reçue montre un solde à payer de 6130,76 $.

Photo : Radio-Canada / François Joly

Il croit qu’une fuite dans une toilette aurait dû perdurer pendant des semaines pour atteindre un tel montant.

Epcor m’a demandé de faire un test pour voir si le problème venait du compteur. J’ai fermé toutes les sources d’eau dans la maison et puis regardé si le triangle sur le compteur bougeait, explique Maria. Quand j’ai fermé l’eau, ça ne bougeait plus, et quand j’ouvrais l’eau, ça continuait à bouger et, donc, Epcor m’a dit que le problème était dans la maison.

Mme Bicuma affirme qu’Epcor n’a jamais envoyé personne pour inspecter le compteur d’eau.

Epcor, dont la Ville d'Edmonton est l'unique actionnaire, gère l'alimentation en eau de tous les résidents de la municipalité.

Mme Bicuma nous a fait part de plusieurs fuites d’eau dans des toilettes. En mai, le compteur a recommencé à montrer une consommation d’eau normale, ce qui indique qu’il est fiable, indique l'entreprise par courriel.

Notre équipe de services à la clientèle a offert des options de paiement et accordé plusieurs prolongations du calendrier de paiement. Aucune mesure supplémentaire ne sera entreprise pour recouvrer les montants et nous ne facturerons pas d’intérêt supplémentaire pendant que nous tentons d’en venir à une solution dans cette affaire.

La responsabilité du propriétaire

Le contrat de location prévoit que c’est Maria Bicuma qui doit payer les services comme l’eau et l’électricité.

En règle générale, si le contrat de bail est muet sur la responsabilité du propriétaire, tout le reste va incomber au propriétaire, ajoute cependant l’avocate de Calgary Bianca Kratt, qui est spécialisée dans le droit commercial, corporatif et immobilier.

L'entretien de la plomberie et les coûts indirects liés à des bris sont donc la responsabilité du propriétaire, précise-t-elle.

Le montant est tellement extrême qu’on dirait que ça nous pose la question : est-ce qu’il y avait peut-être une fuite majeure dans cette propriété-là? On espère que le propriétaire va prendre ses responsabilités au sérieux et va être capable de regarder ce qui est arrivé pour déterminer la cause du problème.

L'avocate croit que Maria Bicuma pourrait avoir à payer l’équivalent de sa consommation moyenne, mais pas le reste des frais qui lui sont réclamés.

Un robinet avec de l'eau qui coule.

Maria Bicuma dit qu'elle n'a pas modifié ses habitudes de consommation au moment où le montant de ses factures d'eau a explosé.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Elle pourrait potentiellement se tourner vers des instances comme le Residential Tenancy Dispute Resolution Service, qui résout les disputes entre propriétaires et locataires, ou vers l'Utilities consumer advocate, qui offre des services de médiation avec les fournisseurs de service comme Epcor.

Me Kratt croit qu’il pourrait éventuellement être justifié de déposer une poursuite si une entente à l’amiable n’est pas possible.

Maria Bicuma, pour sa part, veut surtout que les parties concernées prennent leurs responsabilités.

Tout le monde était d’accord pour dire que c’était impossible qu’avec juste ma famille on puisse utiliser toute cette eau, mais sauf que tout le monde s’en lave les mains et c’est moi qui me retrouve coincée avec cette facture parce que je n’ai personne pour m’aider.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !