•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Manitobains encore réfractaires à chausser leur voiture de pneus d’hiver

La Société de l'assurance publique du Manitoba offre un incitatif pour que les Manitobains achètent des pneus d'hiver.

Gros plan sur le côté d'une voiture et un pneu qui roule sur une chaussée enneigée durant une tempête de neige.

Le Manitoba n'obligent pas les automobilistes à chausser leur véhicule de pneus d'hiver.

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Pour une septième année consécutive, la Société d’assurance publique du Manitoba (MPI) offre aux Manitobains un programme pour financer des pneus d’hiver. Un programme qui a aidé à changer les comportements hivernaux des automobilistes depuis une dizaine d’années, mais plusieurs Manitobains doivent encore être convaincus de les adopter.

MPI offre un programme de prêts à faible taux d’intérêt allant jusqu’à 2000 $ par véhicule pour financer l’achat de pneus à neige.

Le programme compte 25 000 utilisateurs annuels et 750 garages participants, dont le garage de Richard Pelletier à Sainte-Anne.

Avec le programme, ça a beaucoup amélioré les choses. Plus de la moitié de mes clients mettent des pneus d’hiver et ils ont tiré avantage du programme de MPI. C’est beaucoup mieux qu’il y a 10 ans.

« Les gens disaient "Au Manitoba, des pneus d’hiver tu n’as pas besoin de ça." Mais là le monde, une fois qu’ils ont goûté à ça, c’est indispensable. »

— Une citation de  Richard Pelletier, garagiste à Sainte-Anne

Toutefois, selon un récent sondage de l’Association canadienne du pneu et du caoutchouc, 47 % des Manitobains chaussent leur voiture de pneus d’hiver.

À titre comparatif, le taux est de 68 % en Alberta et de 73 % en Ontario, selon le représentant pour l’Association et gestionnaire de vente pour le fabricant de pneus Pirelli au Canada, Luciano Cifelli.

L’an dernier, cette étude indiquait qu’environ 60 % des conducteurs de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Manitoba et de la Saskatchewan utilisaient des pneus d’hiver.

Contrairement au Québec, l’Alberta, le Manitoba et la Saskatchewan n’ont pas de loi obligeant le port de pneus d’hiver du 1er décembre au 15 mars.

M. Cifelli note que plusieurs Manitobains préfèrent conserver des pneus dits quatre saisons.

Ils les portent d’habitude pour trois raisons : parce qu’ils pensent que la traction est suffisante, pour éviter des coûts supplémentaires générés par des pneus d’hiver et ils pensent qu’il y a moins d'occasions de conduite en hiver lorsqu’il y a la pandémie.

Richard Pelletier photographié dans son garage, derrière une voiture rouge.

Richard Pelletier, propriétaire du garage Total Vehicule Maintenance à Sainte-Anne

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Selon M. Pelletier, utiliser les pneus d’hiver est rentable en plus de permettre d’assurer une meilleure sécurité sur la route.

Au lieu de changer de pneus quatre saisons tous les deux ans, tu vas changer de pneus tous les trois ans parce que tu as deux ensembles de pneus et pendant l’hiver tu vas être en sécurité, explique-t-il.

Le président de CAA Manitoba, Tim Scott, encourage également les Manitobains à se procurer des pneus d’hiver, notamment pour aider au freinage sur la neige et la glace.

Vous savez, c’est maintenant le mois de novembre et la première tempête de neige arrive. Les pneus d’hiver sont importants au Manitoba. Ils donnent plus de contrôle, ils aident à améliorer la distance de freinage, jusqu’à 25 %.

Il ajoute que la distance de freinage représente parfois la différence entre un simple accrochage et un accident qui nécessite des réparations coûteuses.

Avec des informations d’Émile Lapointe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !