•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Yellowknife obligera la preuve de vaccination dans ses installations

La mairie de Yellowknife.

Les finances de la Ville de Yellowknife étaient déjà serrées, avant la pandémie de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Les habitants de Yellowknife devront bientôt présenter leur preuve de vaccination contre la COVID-19 afin de pouvoir utiliser les installations de la Ville. Cinq des neuf conseillers municipaux ont approuvé cette mesure après un débat mouvementé lundi soir.

Selon la Ville, cette nouvelle exigence de vaccination lui permettra d’étendre la capacité maximale de ses installations comme la piscine ou son centre récréatif de 25 à 100 personnes, tout en respectant les directives de la santé publique territoriale.

Toutes les personnes âgées de 12 ans et plus qui sont admissibles à la vaccination devront en présenter une preuve, en format numérique ou papier, ainsi qu’une preuve d’identité avant d'utiliser les installations municipales.

Les personnes qui ne sont pas en mesure de se faire vacciner pour des raisons de santé auront droit d’accéder aux infrastructures en présentant un document officiel émis par le bureau de la médecin hygiéniste en chef.

Un débat mouvementé

Un premier débat la semaine dernière avait mis la table pour la soirée mouvementée du conseil municipal lundi lors de laquelle une dizaine de résidents se sont présentés pour donner leur opinion.

Selon la mairesse Rebecca Alty, la Ville a aussi reçu environ 300 courriels de résidents.

D’un côté, il y avait ceux qui estiment surtout que les Yellowknifiens vaccinés n’ont pas à souffrir des décisions de ceux qui ne veulent pas se faire vacciner.

C’est le cas notamment de Tom McLennan qui estime que la Municipalité doit prendre une décision pour l’ensemble de la population afin d'améliorer une situation difficile.

Les contribuables paient pour des infrastructures vides, a-t-il déclaré devant les conseillers. L’exercice et les interactions sociales sont fondamentaux pour les êtres humains.

Cinq personnes lèvent la main dans une rencontre virtuelle.

Cinq des neuf conseillers municipaux ont voté en faveur de la nouvelle réglementation, lors de la rencontre du conseil municipal lundi soir.

Photo : Ville de Yellowknife

De l’autre côté, des opposants estiment que le règlement créera plus d’inégalités dans la communauté.

Ariel Stuart a aussi parlé en tant que résidente. Elle estime que la réglementation viendra empêcher certains contribuables d’accéder aux infrastructures qu’ils financent avec leurs impôts.

Elle a demandé si le conseil voudrait bien accepter les preuves de résultats négatifs de tests de dépistage, mais le conseil estime qu’il n’a pas les ressources pour y parvenir.

L’administration municipale a pour sa part indiqué que de ne pas mettre en oeuvre cette réglementation pourrait coûter jusqu’à 213 000 $ en frais d’usagers.

Les conseillers, Shauna Morgan, Julian Morse, Cynthia Mufandaedza, Robin Williams et la mairesse Rebecca Alty ont finalement voté pour l’obligation vaccinale.

Les conseillers Stacie Smith, Rommel Silverio, Niels Konge et Steve Payne s'y sont opposés.

Selon le gouvernement ténois, 85 % des résidents de Yellowknife de 12 ans et plus sont pleinement vaccinés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !