•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Beaudin devra recruter des élus indépendants au sein de son comité exécutif

Équipe de Sherbrooke Citoyen.

Dans la composition de son conseil exécutif, la mairesse de Sherbrooke devra recruter des gens en dehors de son parti.

Photo : Alexis Tremblay

Radio-Canada

Plusieurs défis attendent la nouvelle mairesse de Sherbrooke Évelyne Beaudin. La composition de son comité exécutif, une instance importante à la Ville, en est un, et non des moindres.

Sept personnes ont été élus sous la bannière du parti Sherbrooke citoyen. La nouvelle mairesse devra cependant aussi considérer les conseillers indépendants dans sa réflexion.

L’ancien ministre du Parti québécois et professeur à l'École nationale d'administration publique, Rémy Trudel, estime qu’il est important que les membres du conseil municipal aient des modèles autres que les élus du parti de la mairesse.

Il faut qu'il y ait une offre de participation au comité exécutif de personnes qui ne sont pas du parti de la mairesse. C'est une reconnaissance de leurs compétences, malgré le résultat politique. Il faut au moins appeler ces personnes pour avoir quelques représentants au comité exécutif. C’est une marque qui dépasse les lignes de partis, estime M. Trudel.

Rémy Trudel explique que le comité exécutif joue un rôle clé au conseil municipal.

« La mairesse ne peut tout faire seule. Ce sont des gens qui vont être sur le plancher pour livrer la marchandise. »

— Une citation de  Rémy Trudel, professeur à l'École nationale d'administration publique
Rémy Trudel, ancien ministre du Parti québécois et professeur invité à l'École nationale d'administration publique (ÉNAP)

Rémy Trudel, ancien ministre du Parti québécois et professeur invité à l'École nationale d'administration publique (ÉNAP)

Photo : Radio-Canada

À écouter : l'entrevue avec Rémy Trudel à Par ici l'info

Il signale que le temps est un adversaire à considérer, car la mairesse a des dates butoirs à respecter. Elle devra s'entourer de gens efficaces.

Elle doit livrer un budget même s’il est tôt dans son mandat. Elle doit fixer des dates. Le choix des personnes devra être fait avec des gens qui devront livrer la marchandise, estime M. Trudel.

Il croit aussi que Évelyne Beaudin aurait tout avantage à faire équipe avec les autres maires du Québec, dont la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, concernant la question du logement abordable.

Catherine Fournier s’est avancée dans l’organisation du sommet national pour le logement social à travers le Québec. Elle devra contacter ses partenaires à travers le Québec pour faire équipe. Tous ces intervenants, avec leur comité exécutif, devront convaincre Québec de développer davantage le logement abordable, croit Rémy Trudel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !