•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est passé de 8 à 13 mairesses

Une femme devant un lutrin. En arrière-plan, un pont qui enjambe une rivière et un parc pour enfants.

Sylvie Beaumont a été élue mairesse d'Alma dimanche.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Plus du quart des 49 municipalités du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront maintenant dirigées par des femmes, alors que 13 mairesses ont été élues dimanche où l'avaient déjà été sans opposition à la fin de la période des mises en candidature.

À la suite des élections de 2017, il y avait huit mairesses.

Les élections de dimanche ont vu huit femmes l'emporter dans une course à la mairie. Julie Dufour a obtenu le plus de votes à Saguenay, Sylvie Beaumont à Alma, Marie-Noëlle Bhérer à Saint-Prime, Denise Lamontagne à Sainte-Jeanne-d'Arc, Sylvie Coulombe à Saint-Thomas-Didyme, Claire Desbiens à Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, Johanne Lavoie à Saint-Nazaire et Marie-Josée Larouche à Labrecque.

Ghislaine Hudon à Lac-Bouchette, Cindy Plourde à Saint-François-de-Sales, Rite De Launière à Notre-Dame-de-Lorette, Guylaine Proulx à Péribonka, et Martine Verville à Saint-Edmond-les-Plaines avaient été élues directement le 1er octobre, alors qu'elles n'avaient aucun adversaire.

En plus de toutes ces mairesses, selon le regroupement Récif 02, ce sont désormais 43 % des conseils municipaux qui peuvent être qualifiés de paritaires, comptant un minimum de trois femmes élues au sein de leur conseil. Nous sommes très fières de ces résultats, tant pour le nombre de femmes élues à la mairie que pour le nombre de conseils qui se retrouvent dans la zone paritaire. De façon générale, ce sont des résultats encourageants qui assurent une meilleure représentation de l’ensemble de la population au sein des conseils, particulièrement au Lac-Saint-Jean où on retrouve 18 municipalités paritaires par rapport à trois du côté du Saguenay, a commenté par voie de communiqué lundi Gisèle Dallaire, chargée de projet et responsable du Programme de mentorat pour les femmes en politique municipale.

Une femme.

Julie Dufour a été conseillère municipale durant huit ans avant de devenir la mairesse de Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Par contre, à Saguenay, il n'y a que deux femmes sur un total de 16 postes élus, soit la mairesse, Julie Dufour, et la conseillère du district 8, Mireille Jean. Notre déception va assurément du côté de la Ville de Saguenay où seulement deux femmes ont été élues et du côté des municipalités de la MRC du Fjord, où aucune femme n’a été élue mairesse, a ajouté Gisèle Dallaire, dont l'organisme compte 20 groupes représentant au-delà de 10 000 femmes du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Deux cas d'espèce

À Saint-Prime, la nouvelle mairesse, Marie-Noëlle Bhérer, a remporté l'élection avec 62,78 % des votes. Elle faisait notamment face à Adrien Perron, un conseiller municipal qui avait 25 ans de vie politique.

Beaucoup de gens m'ont dit que ce n'est pas les dernières semaines qui ont fait que j'ai été élue, c'est les 20 années précédentes. Et moi je crois en ça, vraiment, que les gens avaient le goût d'avoir quelqu'un qui est prêt à travailler sur le terrain et pour moi les communications, c'est essentiel, a raconté la nouvelle mairesse lundi.

Elle était conseillère au cours du dernier mandat et a été impliquée dans plusieurs comités et organismes communautaires de la municipalité.

Marie-Noëlle Bhèrer en discussion avec des citoyens.

Marie-Noëlle Bhérer est la nouvelle mairesse de Saint-Prime après avoir été quatre ans conseillère municipale.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Du côté de Saint-Thomas-Didyme, Sylvie Coulombe a succédé à un maire, Denis Tremblay, qui avait été en poste pendant 28 ans et qui ne se représentait pas.

Je veux les représenter du mieux que je peux et je veux connaître leur environnement. C'est un peu ma personnalité d'aller voir les gens, d'aller les chercher, de les écouter, de prendre le pouls avant de passer à l'action, a dit la nouvelle mairesse de Saint-Thomas Didyme à propos de ses quelque 700 concitoyens.

Elle était également conseillère municipale au cours du mandat précédent. La nouvelle mairesse a eu le dessus sur un autre ancien conseiller, Alain Tremblay, par un peu moins de 10 % d'écart.

Sylvie Coulombe et Marie-Noëlle Bhérer sont devenues les premières mairesses de leur municipalité.

Avec des informations de Gilles Munger et Samuel Desbiens

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !