•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion COVID-19 : la polyvalente Louis-St-Laurent reste fermée cette semaine

De jeunes adultes marchent dans les rues à Vancouver.

Une cinquantaine personnes ont été déclarées positives au coronavirus la semaine dernière à la polyvalente Louis-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Dans le Haut-Saint-François, la polyvalente Louis-Saint-Laurent restera fermée cette semaine. Parmi les 500 personnes s'étant fait tester mercredi et jeudi dernier lors d'une importante opération de dépistage, une cinquantaine ont été diagnostiquées positives au coronavirus.

Lorsque le Centre de services scolaire des Hauts-Cantons a décidé de fermer la semaine dernière, on ne comptait qu'une vingtaine de cas au sein de la polyvalente Saint-Louis.

On frôle la cinquantaine de cas, ça nous amène à un isolement d'une majorité d'élèves jusqu'au 12 novembre. Pour assurer un service adéquat de la formation à distance en ligne, on a pris la décision avec la santé publique de maintenir la fermeture pour toute la semaine en cours et le retour sera lundi, explique le directeur général du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons, Martial Gaudreau.

Parmi les élèves infectés, 95 % des gens étaient asymptomatiques ou avaient des symptômes de grippe régulière, rassure Martial Gaudreau. À noter que quelques membres du personnel sont aussi atteints du virus.

Propagation vers trois autres écoles

Dans la région du Haut-Saint-François, trois autres écoles primaires sont toujours touchées par quelques cas de COVDI-19. Il s'agit de l'École du Parchemin à East Angus, l'École Saint-Camille, à Cookshire-Eaton et l'École de Notre-Dame-de-Lorette, à La Patrie. Plusieurs classes sont présentement fermées dans ces écoles, en plus de certains individus isolés.

Dans certaines situations, il y a des liens à faire. Il y a des grands frères et des grandes sœurs qui fréquentent la polyvalente, effectivement, affirme Martial Gaudreau, ajoutant que dans d'autres situations, quelques jeunes auraient été infectés par des amis lors de la soirée de l'Halloween.

Toutefois, il semble que la situation se stabilise dans la région du Haut-Saint-François, puisque c'est moins rapide comme progression que ce qu'on a connu la semaine dernière.

Les jeunes infectés ne sont pas vaccinés

J'espère que les gens comprendront que les jeunes vaccinés sont moins à risque que ceux qui ne le sont pas. D'ailleurs sur une cinquantaine de cas, une seule avait reçu les deux doses de vaccin. Donc on comprend que les 49 autres c'était des gens qui n'étaient pas vaccinés, déclare Martial Gaudreau.

Pourtant, la direction scolaire assure avoir tout fait pour assurer un meilleur taux de vaccination. D'abord, deux opérations de vaccination ont eu lieu sur place, soit en juin et en septembre. De plus, l'école a organisé deux tournées de sensibilisation au sein de l'établissement. Sans oublier que tous les élèves doivent être vaccinés pour participer aux activités parascolaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !