•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Valérie Plante s'adresse aux journalistes.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a fait part des priorités de son administration pour les 100 premiers jours de son nouveau mandat.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Honorée de la confiance que lui témoignent les Montréalais, la mairesse de Montréal affirme qu’elle se remet au travail dès aujourd’hui pour s’attaquer aux problèmes urgents du logement et de la sécurité et à la relance économique de la ville.

Entourée de sa nouvelle équipe, Valérie Plante affichait un sourire radieux ce matin lorsqu’elle a rencontré les journalistes. Elle a remercié les Montréalais pour l’énorme marque de confiance qu’ils ont témoignée hier à son équipe, qui a remporté une victoire sans équivoque aux élections municipales.

« On accepte ce mandat avec beaucoup d’humilité. C’est une grande responsabilité, c’est un grand privilège que d’être choisis par la population. Nous serons à la hauteur des attentes. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse réélue de Montréal

Déjà en mode action, la nouvelle mairesse a donné un aperçu des priorités de son administration pour les 100 premiers jours de ce nouveau mandat.

L'habitation

En tête de liste : la crise du logement et les problèmes d’habitation qui ont pris une ampleur insoupçonnée ces dernières années dans la métropole.

Au cours des 100 prochains jours, la mairesse Plante s’est engagée à modifier le règlement sur le droit de préemption pour permettre à la Ville d’acheter des terrains qui seront exclusivement destinés à la construction de logements abordables.

Le droit de préemption permet à la Ville de Montréal d’acheter en priorité sur tout autre acheteur des terrains ou des immeubles pour y réaliser des projets qui bénéficient à la communauté.

« On a vu à quel point c’est un sujet qui préoccupe les populations dans tous les quartiers. Tout le monde veut s’assurer de conserver la mixité sociale et économique, culturelle et générationnelle dans les quartiers. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse réélue de Montréal

Rappelons que Projet Montréal s’est donné pour objectif de fournir 60 000 logements de plus au cours des dix prochaines années.

L’administration Plante compte aussi instaurer la certification propriétaire responsable pour protéger les locataires contre les rénovictions et les augmentations de loyer abusives.

L’implantation de cette certification inclut la création d’un registre des loyers obligatoires qui est demandé par tout le monde, a ajouté Valérie Plante, qui compte aussi doubler le nombre de ménages admissibles au programme d’appui à l’acquisition d’une propriété.

« Notre feuille de route elle est claire, nos 100 prochains jours sont documentés, on sait où on s’en va […] nous serons là pour faire avancer les dossiers parce que… c’est pas le temps de niaiser. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse réélue de Montréal

La sécurité

En termes de sécurité, la mairesse et son administration se donnent pour objectif d’engager au moins 80 agents de police supplémentaires au cours des 100 prochains jours et 250 au total d’ici l’an prochain. Elle compte aussi doubler dès maintenant le financement des organismes communautaires qui œuvrent en prévention du crime notamment auprès des jeunes des secteurs les plus touchés par la prolifération de la violence et des armes à feu.

Rappelons que la mairesse a promis 110 millions de dollars sur quatre ans pour lutter contre le trafic d’armes et les groupes criminels et pour augmenter le travail de prévention en milieux communautaires.

Relance du centre-ville

Alors que la relance économique bat son plein au Québec, la mairesse Plante a réitéré sa promesse faite pendant la campagne de consacrer un milliard de dollars d’ici 2030 pour embellir et verdir le centre-ville, réaménager de grandes artères, développer de nouveaux quartiers et y aménager des parcs et des écoles.

Accusée par ses adversaires d’avoir négligé l’est de la ville pendant quatre ans, Valérie Plante a promis de s’attaquer dès maintenant à l’établissement d’un corridor vert dans l’est de Montréal, en plus d’être un acteur incontournable dans la réalisation du REM de l’Est, dont le tracé et la facture visuelle soulèvent des inquiétudes chez les citoyens.

Dans l’est, on veut du développement économique, on veut de l’habitation, mais on veut également une qualité de vie augmentée, et ça passe entre autres par la préservation des espaces verts.

En campagne, Projet Montréal a promis de mettre 500 millions de dollars sur la table pour améliorer le projet du REM de l'Est et en aplanir les irritants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !