•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Gilles Lehouillier a été élu à la mairie de Lévis pour un troisième mandat.

Gilles Lehouillier a été élu à la mairie de Lévis pour un troisième mandat.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Avec près de 75 % des voix, Gilles Lehouillier a remporté un troisième mandat à la mairie de Lévis. Le maire devra toutefois composer avec l’opposition alors que ses adversaires ont réussi à arracher un siège au conseil municipal.

Le maire Lehouillier sera de retour en force à l’Hôtel de Ville. Son équipe a obtenu 15 des 16 sièges disponibles lors de ce scrutin, la plupart par une forte majorité.

Après deux mandats, maintenir un score aussi élevé, je pense que c'est assez unique dans les annales québécoises, moi je n'ai jamais vu ça, surtout quand on est la septième ville québécoise, s’est-il exclamé.

Contrairement à la course de 2017, l’Équipe Lehouillier avait un adversaire lors de cette campagne électorale. Le jeune parti Repensons Lévis présentait non seulement un candidat à la mairie, mais aussi dans les 15 districts de la ville.

Les résultats de dimanche soir montrent la grande satisfaction des Lévisiens envers son administration, se réjouit M. Gilles Lehouillier.

« Ce soir, avec le vote décisif qu'on vient d'entendre, la barre est encore plus haute. Sachez qu'ensemble, avec toute notre équipe, notre seul souhait, c'est d'être à la hauteur. »

— Une citation de  Gilles Lehouillier, maire de Lévis

En 2017, 10 candidats de l’Équipe Lehouillier avaient été élus par acclamation, faute d’adversaires. Lévis Force 10 avait finalement obtenu l’ensemble des autres sièges en jeu.

Repensons Lévis se taille une place

Si tout s’est joué rapidement en ce qui concerne poste de maire, Repensons Lévis a donné des sueurs froides à quelques candidats de Lévis Force 10, notamment dans Charny et dans Pintendre.

Dans Saint-Étienne, Serge Bonin aura finalement réussi obtenir 51,27 % des votes et ainsi exclure de justesse Mario Fortier qui tentait de se faire réélire. M. Fortier occupe également le poste de président de la Société de transport de Lévis.

Ça ne fait même pas un an qu'on existe. On a travaillé vraiment fort sur le terrain. On a cogné à plus de 35 000 portes, on a plus de 500 membres, on a plus de 215 donateurs. Le message que je veux envoyer, c'est que Repensons Lévis est là pour rester, affirme avec fierté le directeur de campagne de Repensons Lévis, Jonathan Tanguay.

Elhadji Mamadou Diarra devant l'UQAR à Lévis.

Elhadji Mamadou Diarra, chef de Repensons Lévis

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Malgré sa défaite à la mairie, Elhadji Mamadou Diarra restera chef de sa formation.

On a fait un travail extraordinaire. Il n'y a personne qui pourra parler de la vie politique municipale de Lévis sans mentionner le nom de Repensons Lévis. On a écrit une page dans l'histoire de Lévis, affirme-t-il.

Qualité de vie

Gilles Lehouillier fait de la qualité de vie de ses citoyens la grande priorité de son nouveau mandat. Avec la pandémie qui a mis de l’avant le télétravail, les citoyens souhaitent avoir des services, des parcs et des infrastructures de sport et de loisir à proximité de leur résidence. Dans le prochain mandat, jamais les services de proximité ne vont prendre autant d'importance, promet le politicien.

L’élu dit vouloir renforcer la sécurité dans les rues lévisiennes et améliorer la qualité de vie dans tous les quartiers.

Gilles Lehouillier pense également que le changement d’administration à Québec est l’occasion de bâtir des liens solides entre les deux rives. Il est d’avis que les régions de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale gagneraient à travailler en harmonie.

Le père de Gilles Lehouillier, M. Philippe Lehouillier, a 99 ans.

Le père de Gilles Lehouillier, M. Philippe Lehouillier, a 99 ans.

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

À 68 ans, le maire de Lévis refuse d’affirmer qu’il s’agit de son dernier tour de piste à l’Hôtel de Ville.

Il a d’ailleurs présenté son père de 99 ans à ses partisans rassemblés au Centre des congrès de Lévis dimanche. Soulignant la forme exemplaire de son paternel, Gilles Lehouillier a affirmé avoir la génétique nécessaire pour faire de la politique encore longtemps.

On a l'âge de notre cœur, c'est ça qui est important. [...] J'ai toujours la passion, a conclu le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !