•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilles Daraiche à Chandler, Cathy Poirier réélue dans Percé

La mairesse sortante Cathy Poirier souhaite obtenir un second mandat à la mairie de Percé.

Cathy Poirier affrontait Olivier Lafontaine, une jeune homme d'affaires de la région. (archives).

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Radio-Canada

Gilles Daraiche remporte la mairie de Chandler, tandis que la mairesse sortante de Percé, Cathy Poirier, pourra poursuivre son travail à l'hôtel de ville.

Candidat défait en 2017, c'était la soirée revanche pour Gilles Daraîche. La mairesse sortante, Louisette Langlois, ayant choisi de ne pas se représenter, c'est donc son ancien adversaire qui prendra les rênes de la municipalité.

Il souhaite tourner la page du climat de tension à l'œuvre au sein du conseil municipal sous l'administration Langlois.

Tout le long de la campagne, le mot d'ordre, ça a été de rallier les troupes, de travailler ensemble, puis de faire en sorte que nos projets avancent, mais en équipe, de respecter tout le monde, puis de faire en sorte que tout le monde se sente impliqué, explique-t-il.

Gilles Daraîche compte aussi s'attaquer à la pénurie de logements en attirant de nouveaux investisseurs dans la municipalité.

Le conseiller Denis Pelchat termine la course électorale en deuxième position. L'ancienne conseillère Marie Claire Blais obtient un peu plus de 10 % des suffrages exprimés. C'était la seconde tentative de Mme Blais pour conquérir la mairie.

Cathy Poirier demeure en poste

La mairesse sortante de Percé, Cathy Poirier, envisageait l'élection comme un vote de confiance envers son premier mandat.

Le pari a été réussi de justesse pour la mairesse sortante, qui voulait obtenir un second mandat pour terminer la réalisation de son plan stratégique. Moins d'une centaine de voix la séparent de son opposant, Olivier Lafontaine, sur les quelque 1200 électeurs qui ont participé au scrutin.

Elle explique la faible marge de sa victoire par le taux de participation de 45,9 %, qu'elle qualifie de très préoccupant.

« Ça a été vraiment très difficile de faire sortir les votes. »

— Une citation de  Cathy Poirier, mairesse de Percé.

Elle se dit satisfaite de sa campagne, même si son travail de mairesse occupait une grande partie de ses journées.

J'étais mairesse à temps plein jusqu'à la réélection, donc le boulot a continué; c'est sûr qu'on n'a pas les mêmes disponibilités que lorsque c'est la première où on y met tout son temps, explique-t-elle.

Elle admet toutefois qu'un effort de communication est à faire pour mieux rejoindre ses concitoyens.

Probablement que durant les quatre prochaines années, je vais tenter de rejoindre la population davantage, pour les informer davantage, assure-t-elle.

« Peut-être qu'il y a un manque d'information. Mais l'important, c'est le résultat et c'est de poursuivre le travail. »

— Une citation de  Cathy Poirier, mairesse de Percé

Le dernier mandat de Mme Poirier a été marqué par la cession et la reconstruction du quai de Percé. Elle a aussi fait adopter la perception d'une redevance d'un dollar sur les achats de 20 $ et plus effectués par les visiteurs afin de financer le développement des infrastructures de la municipalité.

Olivier Lafontaine voulait rapprocher la mairie des besoins des citoyens, dénonçant le manque de services à leur égard.

Lors d'une rencontre citoyenne, les deux candidats se sont notamment affrontés sur divers sujets comme le projet d'école de permaculture à Val-D'Espoir, le salaire des élus et les revenus de la municipalité.

En 2017, la mairesse sortante avait remporté un premier mandat avec 67,31 % des voix.

Un jeune préfet élu dans Rocher-Percé

La course à quatre à la préfecture de la Municipalité régionale de comté du Rocher-Percé s'est conclue par une victoire de Samuel Parisé, qui prend ainsi la relève de Nadia Minassian. La préfète sortante n'avait pas sollicité de nouveau mandat.

Âgé de 24 ans, l'entrepreneur et employé du Centre intégré de la santé et des services sociaux de la Gaspésie a récolté 34 % des voix. Mario Grenier, Maurice Anglehart et Luc Legresley étaient également dans la course.

« Je suis très ému. [...] Quand je me suis lancé là-dedans, je ne savais pas trop dans quoi je m'embarquais. C'était une grande aventure! J'avais de grandes chaussures à chausser. »

— Une citation de  Samuel Parisé, préfet de la Municipalité régionale de comté du Rocher-Percé

M. Parisé s'est dit bien heureux de prendre la relève de Mme Minassian, soulignant qu'elle avait fait beaucoup pour la Municipalité régionale de comté du Rocher-Percé.

L'élu a mis le logement, le développement économique ainsi que la sphère sociale au cœur de sa campagne. Samuel Parisé souhaite d'ailleurs s'assurer que les organismes du territoire développent une offre de services complémentaires afin de s'assurer que personne ne soit laissé de côté.

Le nouveau préfet de la MRC du Rocher-Percé, Samuel Parisé.

Le nouveau préfet de la MRC du Rocher-Percé, Samuel Parisé.

Photo : Radio-Canada

Le nouveau préfet compte également, à court terme, aller à la rencontre des autres élus afin que tous travaillent main dans la main dans le but de mener à bien des projets dans la Municipalité régionale de comté.

Roberto Blondin réélu

Roberto Blondin, le maire sortant de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, conserve son poste. Il affrontait un conseiller sortant, Jacques Desbois. Le seul poste de conseiller à pourvoir a été remporté par Dorine Langlais-Marcoux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !