•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sébastien D’Astous réélu à la mairie d’Amos

Sébastien D'Astous lors de son discours de victoire.

Sébastien D'Astous lors de son discours de victoire.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Les citoyens d'Amos ont choisi de confier un troisième mandat au maire sortant Sébastien D'Astous.

M. D'Astous a récolté un total de 1874 voix contre 1282 pour son rival André Brunet, qui a été maire de 1990 à 1998, l'emportant avec 59,4 % des suffrages exprimés. Une tendance qui s’est rapidement dessinée lors du dépouillement des différentes sections de vote tenu à l’agora du pavillon La Forêt. Il a été proclamé gagnant vers 21 h.

Je suis soulagé. Je suis très heureux. C’est une campagne qui a été longue, qui a été pénible en retour de pandémie. Je suis très content que la population d’Amos me fasse confiance encore pour quatre ans, a déclaré Sébastien D’Astous lors d’une mêlée de presse.

André Brunet serre la main de Sébastien D'Astous.

Le maire Sébastien D'Astous a félicité et remercié son adversaire André Brunet pour sa campagne électorale.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Un peu plus tôt, après avoir été proclamé gagnant par la présidente d’élection Claudyne Maurice, le maire a remercié sa famille, ses amis et son équipe, qui étaient présents en grand nombre au dépouillement. Il a aussi remercié son adversaire André Brunet.

J’aime être galvanisé par une campagne électorale, parce que ça nous permet de mettre nos idées sur la table pour les quatre prochaines années. Sans candidat, on n’a pas de démocratie. Merci beaucoup M. Brunet d’avoir joué le jeu avec moi durant ces quelques semaines et je peux vous dire que j’ai eu chaud, a-t-il lancé.

André Brunet a quitté rapidement la salle avant que les journalistes présents ne puissent recueillir sa réaction.

Du pain sur la planche

Beaucoup de travail attend le maire et ses six conseillers. Il retrouve d’ailleurs quatre membres de son ancien conseil et deux nouveaux élus, dont Robert Julien, avec qui il avait siégé de 2015 à 2017.

C’est sûr que j'ai plusieurs grands dossiers. Celui de la chloration de l’eau, on ne le met pas de côté. On va travailler sur le dossier, on va le faire comme il faut. C’est sûr qu’on veut aussi faire un parc industriel avec un centre entrepreneurial. Mais la vérité, c’est que demain matin, il faut entrer dans le budget, rencontrer les maires de la MRC, et s’assurer que tout le monde est en place pour être le plus rapidement fonctionnel. Mais je suis chanceux. J’ai une bonne équipe de conseillers municipaux, qui ont une belle expérience, a-t-il souligné durant la mêlée de presse.

Sébastien D'Astous tout sourire après l'annonce de sa victoire.

Sébastien D'Astous après l'annonce de sa victoire.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Et comment entrevoit-il les quatre prochaines années? Toujours beaucoup de travail. Toujours avec la même fougue, avec une équipe dynamique, puis on va faire au mieux de nos compétences et de nos connaissances. Et dans quatre ans, je vois une ville qui va continuer de se développer, une ville où l’on va être bien, une ville que les gens vont reconnaître et vouloir venir s’installer, a-t-il conclu.

Le taux de participation a été de 31,3 % pour cette élection municipale à Amos. Il s’agit du plus faible taux à une élection générale depuis au moins 1994. Il avait été de 34 % en 2017. La moyenne des sept dernières élections a été de 41 %.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !