•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire pour les proches aidants dans les foyers de soins prolongés

La main d'une jeune personne sur la main d'une personne âgée appuyée sur une canne.

Les proches aidants désignés devront être vaccinés pour visiter leur aîné dans sa chambre.

Photo : Carmona Guerrero

Radio-Canada

Les proches aidants désignés pour visiter les résidents des foyers de soins prolongés devront bientôt être complètement vaccinés contre la COVID-19 pour voir leur proche dans sa chambre, indique la province. La directrice d'une association de foyers privés explique que cela pourrait compliquer les soins aux résidents.

À compter du 15 novembre, les aidants naturels désignés devront montrer leur preuve de vaccination pour entrer dans un foyer personnel, confirme Soins communs Manitoba dans une déclaration envoyée à CBC samedi.

Julie Turenne Maynard est la directrice de la Manitoba Association of Residential and Continuing Care Homes for the Elderly, qui regroupe 29 foyers privés. À son avis, ces mesures pourraient avoir un impact sur les soins aux résidents.

Les proches aidants désignés, explique-t-elle, offrent un appui souvent nécessaire aux employés des foyers de soins personnels, en offrant à leurs proches des soins tels que les aider à se nourrir, s’habiller, se laver. Ce sont des choses qui aident le foyer de longue durée parce que souvent, les ressources humaines sont limitées, explique-t-elle.

Or, les proches aidants non vaccinés ne pourront plus entrer dans les chambres des résidents, note-t-elle, et auront désormais un simple rôle de visiteurs.

Soins communs Manutoba indique qu'un proche aidant désigné qui n’est pas complètement vacciné ou qui refuse de dévoiler son statut vaccinal au moment d’entrer dans un foyer pourra tout de même voir le résident à qui il rend visite, mais il devra se plier à certaines lignes directrices.

Ainsi, ce visiteur devra prendre rendez-vous et il verra le résident dans un abri ou dans une salle désignée pour les visites, plutôt que dans la chambre du résident.

Les lignes directrices précisent aussi que les visiteurs désignés devront porter de l’équipement de protection individuelle et signer un formulaire à l’arrivée et au départ.

Un impact sur les soins aux résidents

Dans plusieurs foyers, ça fait des mois que les aidants sont doublement vaccinés, surtout dans les foyers en milieu urbain, affirme Julie Turenne Maynard.

La situation au rural l'inquiète davantage, surtout dans la région sanitaire de Santé Sud où les taux de vaccination sont bas.

Dans cette région, des foyers ont vu des démissions d'employés qui refusent d’être vaccinés ou des employés qui prennent des congés sans solde, alors si des aidants ne peuvent plus aider, imaginez les répercussions, dit-elle.

Le variant Delta est réellement contagieux, constate-t-elle, en donnant l’exemple d’un foyer où, récemment, 18 des 22 résidents ont été contaminés même s’ils étaient vaccinés. Pour Julie Turenne-Maynard, la santé et la sécurité des résidents et du personnel sont primordiales et si la COVID-19 n’est pas entrée dans un foyer, mieux vaut tout faire pour le garder comme ça.

Son message aux proches aidants non vaccinés : s’ils veulent continuer à être là pour rendre service à leur bien-aimé, qu’ils aillent se faire vacciner.

Avec des informations de CBC et de Laïssa Pamou

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !