•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation contre la violence policière à Winnipeg

Des gens marchent lors d'une manifestation contre la violence policière à Winnipeg.

La manifestation s'est terminée au palais législatif.

Photo : CBC/Ian Froese

Radio-Canada

Près de 200 personnes ont manifesté dans les rues de Winnipeg contre la violence policière samedi.

Les gens se sont déplacés du quartier général du Service de police au palais législatif.

Les manifestants ont dénoncé la brutalité envers les Noirs et les Autochtones, tout en scandant des messages en faveur de la justice et du définancement et de la police.

Les gens ont aussi revendiqué la justice pour les victimes de violence policière.

Eishia Hudson a été tuée par balle par la police l'année dernière.

Sa famille affirme qu'elle a été victime de racisme.

Le policier savait que ma fille était une Autochtone, indique le père d'Eishia Hudson, William Hudson.

D'autres familles sont venues de loin pour prendre part à la manifestation, notamment des Maritimes.

Martha Martin du Nouveau-Brunswick raconte que sa fille a été tuée par un policier lors d'une vérification de son bien-être au mois de juin 2020.

Nous sommes ici pour lutter pour la justice et le changement. On ressent la douleur des familles et des proches lors de tels rassemblements.

Mme Martin ajoute que les manifestants deviennent plus forts en se réunissant.

Avec les informations de Godlove Kamwa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !