•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des actions communautaires pour le compostage de citrouilles à Winnipeg

Une petite fille est dans les bras d’un homme. Elle lance une citrouille dans un gros bac pour composter les citrouilles. Elle est du haut d’un édifice et le bac est en bas.

Les citrouilles qui ont servi d’ateliers artistiques et créatifs et peut-être attiré l’attention de quelques passants durant l’Halloween ont pu être compostées.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Une semaine après l’Halloween, des organismes et des citoyens prennent l’initiative de composter des citrouilles dans un souci de régénérer la terre.

Compost Winnipeg, une entreprise sociale de l’organisme à but non lucratif Green Action Centre, offre des services de compostages aux habitants et aux commerçants de Winnipeg. Pour la première fois cette année, Compost Winnipeg offre gratuitement aux citoyens de composter leurs citrouilles.

Samedi, dans un stationnement situé près du centre commercial Polo Park à Winnipeg, des gens ont pu lancer leurs citrouilles dans un gros contenant.

Les commentaires que nous entendons sont : ‘’Oh! Ceci était une belle expérience.’’ C’est ce que nous espérions , affirme la responsable de ventes et de services à la clientèle à Compost Winnipeg, Karrie Blackburn.

Karrie Blackburn est dehors avec un manteau. Elle se trouve dans un stationnement.

Du 3 au 9 novembre, les gens sont invités à déposer leurs citrouilles à cinq différents endroits à travers la capitale manitobaine, explique la responsable de ventes et de services à la clientèle à Compost Winnipeg, Karrie Blackburn.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Samedi, les organisateurs ont reçu 1700 kilogrammes, soit environ 3750 livres de citrouilles.

Une partie des citrouilles sera ensuite envoyée pour nourrir les animaux à Steinbach, à environ 60 kilomètres au sud de Winnipeg, à la ferme Kismet Creek.

L’autre partie sera envoyée à Sustainable Organic Solutions qui fait du compostage à petite échelle.

[Grâce à cette collaboration], nous allons montrer aux gens tout le processus du compostage, explique Mme Blackburn en précisant que ce sera une expérience qui permettra aux gens de comprendre les rouages.

Le résident du quartier Saint-Boniface à Winnipeg, Jérémy Baudet en connaît déjà quelque chose. Il est jardinier et entrepreneur d’une entreprise de permaculture qui vend des produits biologiques.

Jérémy Baudet est assis à côté d’une boîte de bois. Il y a une pancarte installée sur la boîte qui indique « compostage de citrouilles, chute à citrouilles ».

« J'ai décidé d'inviter les gens du quartier à venir déposer leurs citrouilles ici plutôt que de les jeter à la poubelle », affirme le jardinier Jérémy Baudet devant une boîte de bois dans laquelle sont lancées les citrouilles.

Photo : Radio-Canada / Zoé Le Gallic-Massie

Il est propriétaire d'un potager de légumes, d’herbes aromatiques et de plantes pérennes.

M. Baudet collecte les citrouilles du voisinage pour alimenter sa récolte de l’année prochaine.

« Il y a des tonnes et des tonnes de citrouilles dans le monde occidental qui sont gaspillées et qui terminent à la décharge publique. Je voulais essayer de faire ma petite part des choses. »

— Une citation de  Jérémy Baudet, jardinier

En quelques semaines, il y a reçu plus d’une vingtaine de citrouilles.

Je vais amener les citrouilles à l'arrière de la maison avec des brouettes [...] Je vais les écraser avec des morceaux de bois, les découper à la machette et ensuite peut-être passer la tondeuse par-dessus.

Je vais mélanger ça avec de la paille, des feuilles et du carton.

Au cours de l’hiver, il mélangera la matière organique avec une fourche. Puis, au printemps, Jérémy Baudet aura du beau compost prêt à aller dans le jardin pour la production.

Appel au compostage à la COP26

Dans un communiqué de presse publié samedi, l'Alliance mondiale d’organismes de recyclage et de compostage appelle les gens à l’action dans le cadre de la COP26.

Une part des aliments jetés est considérée comme inévitable s’il est impossible de vendre ses aliments dans les supermarchés. Les résidus de légumes, les coquilles d’oeufs et les os en sont des exemples.

L’Alliance mondiale urge les leaders mondiaux à saisir l'occasion unique de la COP26 pour agir et mettre les aliments inévitables dans la terre pour créer des fertilisants, indique le communiqué de presse.

« L’espace des sites d’enfouissement peut être réduit d’au moins un tiers si les déchets organiques sont compostés. »

— Une citation de  Alliance mondiale d’organismes de recyclage et de compostage

Jusqu’au 9 novembre, Compost Winnipeg invite les gens à déposer leurs citrouilles à cinq endroits :

  • Riverview : 90 avenue Ashland
  • Winnipeg Sud : 1885 promenade Chancellor
  • Dakota : 1188 rue Dakota
  • Valley Gardens : 218 chemin Antrim
  • Sturgeon Heights : 210 rue Rita

Compost Winnipeg rappelle que les citrouilles avec de la peinture ou de la cire de bougie ne sont pas compostables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !