•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légère augmentation de la population du Bas-Saint-Laurent, entre 2019 et 2020

Deux personnes marchent sur un trottoir de Saint-Pascal.

L'âge moyen au Bas-Saint-Laurent est de 47 ans. (Archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

L'Institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié son plus récent portrait statistique des régions. Le Bas-Saint-Laurent a enregistré une légère croissance de sa démographie avec une hausse de 507 habitants, entre juillet 2019 et juillet 2020.

À l'échelle québécoise, la majorité des régions, dont le Bas-Saint-Laurent, ont vu la croissance de leur population s'accélérer de 2019 à 2020. Dans la région, la population a crû de 0,26 %.

À noter que le rapport ne prend pas en compte l'ensemble des migrations entre régions liées à la pandémie puisque l'analyse des données se termine en juillet 2020. Une mise à jour des statistiques doit être faite en janvier 2022.

Âge moyen de la population

Région

Âge moyen

Bas-Saint-Laurent

47 ans

Gaspésie

49 ans

Côte-Nord

44 ans

Moyenne provinciale

42,6 ans

À titre comparatif, en Gaspésie, la population a connu une augmentation de 0,3 % entre 2019 et 2020, alors que celle de la Côte-Nord a enregistré un recul de 0,19 %.

La population du Québec, elle, est estimée à 8 575 000 personnes, soit une augmentation de 73 000 personnes entre juillet 2019 et juillet 2020.

Une vue du lac et du village de Saint-Mathieu-de-Rioux.

La MRC des Basques a connu un accroissement de sa population. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Certaines Municipalité régionale de comté ont même réussi à renverser la tendance à la baisse qui affectait leur population depuis des années. C'est notamment le cas de la Municipalité régionale de comté des Basques, qui a connu un accroissement d'une trentaine d'habitants de 2019 à 2020.

Le préfet de la Municipalité régionale de comté, Bertin Denis, indique que certains de ces nouveaux résidents recherchent un changement de mode de vie.

« Dans nos programmes, dans nos interventions, on offre un retour à la terre qui, je pense, intéresse plein de monde. La pandémie nous a fait un peu réfléchir à nos conditions [de vie]. »

— Une citation de  Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques

Seule la Municipalité régionale de comté de La Matanie a connu un recul de sa population, pendant la période analysée.

Une cinquantaine de résidents ont quitté cette Municipalité régionale de comté, pour un total de 20 836 résidents en 2020.

Situation de l'emploi

Le rapport de l'Institut de la statistique du Québec rapporte que de juillet 2019 à juillet 2020, le taux de chômage a augmenté dans toutes les régions, à l’exception de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Au Bas-Saint-Laurent, le taux de chômage s'établissait à 7 %, en 2020, alors que la moyenne québécoise se situe à 8,9 %.

Il s'agit d'une progression de quelques points pour le Bas-Saint-Laurent, alors que le taux de chômage était de 5,6 % en 2019.

Aussi, le Bas-Saint-Laurent a vu son taux d’emploi diminuer de 3 points, entre 2019 et 2020, pour se fixer à 52,1 %.

En ce qui a trait aux revenus, le taux de faible revenu s'établit sous la moyenne provinciale à 6,3 %, alors que la moyenne provinciale est de 9,3 %.

Valeur des résidences unifamiliales

La valeur moyenne des résidences unifamiliales au Québec s'établit désormais à environ de 300 000 $.

Ce prix moyen est nettement moins élevé dans les régions plus éloignées et moins populeuses comme la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (139 863 $), la Côte-Nord (156 149 $) et le Bas-Saint-Laurent (160 782 $).

Une maison à L'Isle-Verte.

La valeur moyenne d'une résidence unifamiliale s'établit à près de 161 000 $ au Bas-Saint-Laurent. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

À titre comparatif, la valeur moyenne des résidences unifamiliales situées à Montréal a dépassé le cap des 600 000 $, en 2020.

Avec des informations de Jean-Philippe Guilbault et de Marguerite Morin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !