•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adopter un puits de pétrole abandonné pour le fermer pour toujours

Un puits de pétrole abandonné près de Shelby, au Montana.

Un puits pétrole, parmi les milliers abandonnés au Montana qui continuent d'émettre du méthane, un gaz à effet de serre 80 fois plus puissant que le dioxyde de carbone.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le méthane, un des gaz à effet de serre les plus puissants et les plus néfastes, continue de s'échapper de millions de puits de pétrole et de gaz abandonnés aux États-Unis. La solution? Les fermer pour de bon grâce à des fonds recueillis auprès de généreux donateurs.

Alors que Joe Biden annonçait récemment que la réduction de la production de méthane devenait une de ses priorités pour lutter contre les changements climatiques, un résident du Montana bouchait son douzième puits de pétrole abandonné qui générait des quantités astronomiques de ce gaz à effet de serre.

Curtis Shuck a passé une bonne partie de sa carrière dans l’industrie pétrolière. Pour cet ancien résident de l’Alaska qui a élu domicile à Shelby, dans le nord du Montana, à 40 minutes de la frontière avec l’Alberta, la mission de combattre les changements climatiques est devenue son cheval de bataille il y a deux ans, lorsqu’il a croisé son premier puits orphelin au Montana sous un amas de déchets, de bois et de ferraille.

Curtis Shuck a fondé la Well Done Foundation pour boucher les puits de pétrole abandonnés aux États-Unis.

Curtis Shuck a créé un organisme sans but lucratif qui s’efforce de trouver des “parents adoptifs” pour régler le problème de puits orphelins pollueurs.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Ce puits orphelin, comme il l’appelle, avait été abandonné il y a quelques décennies par une compagnie qui exploitait un gisement de pétrole. Inactif depuis, il continue cependant de laisser s’échapper du méthane, un gaz à effet de serre 80 fois plus puissant et plus néfaste que le dioxyde de carbone.

« Une fois qu'on voit quelque chose comme ça, on ne peut pas le rayer de notre mémoire. Je ne pouvais imaginer qu’on puisse laisser ce puits comme ça. »

— Une citation de  Curtis Shuck, PDG de Well Done Foundation

Il estime qu’un puits abandonné produit toutes les huit secondes trois pieds cubes de méthane. Stopper les émissions d’un puits équivaut à retirer de la circulation 1000 automobiles par année.

Trois millions de puits abandonnés

Dans l’immensité si silencieuse des plaines du Montana, des milliers de puits libèrent sans cesse l’un des pires pollueurs de la planète. À l’échelle des États-Unis, on parle de plus de 3 millions de ces puits orphelins de gaz et de pétrole.

Des pompes qui peinent à extraire des restants de pétrole dans le sol.

Au Montana, la course à l’or noir s'est ralentie après que des puits de pétrole ont vite fait de s’épuiser, petit à petit, et qui, finalement, ont été abandonnés.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Depuis, Curtis Shuck a créé la Well Done Foundation, un organisme sans but lucratif qui s’efforce de trouver des parents adoptifs pour régler le problème de ces orphelins pollueurs, vestiges d’une course à l’or noir où des puits de pétrole ont vite fait de s’épuiser, petit à petit, et qui, finalement, ont été abandonnés.

Avec quelques travailleurs d’un secteur en difficulté, Curtis Shuck a assemblé une équipe pour les fermer, les uns après les autres. Ils enfoncent des conduites jusqu’à près de 500 mètres de profondeur, afin de toucher le fond du puits de pétrole. Un peu comme une paille qu’on enfonce dans une boîte de jus et par laquelle on envoie du ciment pour saturer le puits jusqu’à la surface du sol.

L'équipe de Curtis Shuck enfonce des tuyaux dans un puits de pétrole abandonné afin de le colmater avec du ciment.

L'équipe de Curtis Shuck est en train de fermer un puits de pétrole abandonné, qui produit de grandes quantités de méthane.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Fermer un puits comme celui-là peut se faire en deux jours et le résultat est tangible. Dès que Curtis Shuck utilise sa sonde détectrice de gaz et de méthane, l’absence de pollution est immédiate.

30 000 $ par puits 

Mais qui finance une telle opération? La fondation Well Done, dit Curtis Shuck, qui gère l’organisme presque comme un bénévole, et qui n’a pas accepté un seul dollar des contribuables.

Dans le cas du puits qu’il ferme ce matin-là avec son équipe, la réponse se trouve en fait à plus de 8000 kilomètres, au Japon, où Fuyuki Fujiwara, un gestionnaire de fonds de placement de 52 ans, a décidé de sortir son chéquier.

Fuyuki Fujiwara devant une bibliothèque.

Fuyuki Fujiwara, un gestionnaire japonais de fonds de placement de 52 ans, a décidé de sortir son chéquier pour adopter un puits de pétrole abandonné au Montana.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

J’ai donné de l’argent et il se passe vraiment quelque chose entre la cause et l’effet. Ce n’est pas comme si j’avais planté un arbre en espérant que, peut-être dans 30 ans, il sera grand et capturera du carbone. Quand on ferme un puits, l’impact est immédiat, assure M Fujiwara.

Évidemment, 30 000 $ n’est pas une somme à la portée de tous, mais il recommande de former des groupes où chacun peut cotiser.

Un soulagement pour les agriculteurs

Il y a quelques semaines, l’équipe de Curtis Shuck a colmaté un autre puits, grâce à un autre généreux donateur qui a apporté sa contribution. Au grand plaisir de Sam Stewart, le fermier propriétaire d’une parcelle sur laquelle se trouvent pas moins de 16 puits de pétrole abandonnés.

Sam Stewart.

Sam Stewart, un fermier propriétaire d’une parcelle sur laquelle se trouvent pas moins de 16 puits de pétrole abandonnés.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Je ne sais pas à qui sont ces puits, ils sont orphelins et personne n’en est responsable. Mais quand ces puits ont une fuite, cela stérilise le sol, l’odeur est épouvantable et c’est aussi compliqué de les contourner avec nos équipements.

Nouvelle conscience environnementale

Mais il n’y a pas que les particuliers qui participent à ces fermetures de puits pollueurs. En Pennsylvanie par exemple, c’est la compagnie énergétique Seneca Ressources qui a financé la fermeture d’un puits qui ne lui appartenait même pas.

Souvent, des gens ont des puits dans leur cour arrière et ils ne le savent même pas, constate Amanda Veazey, conseillère environnementale pour l’entreprise. Le gouvernement ne peut pas s’en occuper, alors lorsqu’une tierce partie en finance la fermeture, c’est tout un soulagement.

Rédemption sur le tard pour les uns, prise de conscience environnementale pour les autres, la solution à ces millions de puits pollueurs prendra du temps. Curtis Shuck est réaliste, il ne pourra pas y arriver tout seul, mais il espère malgré tout fermer un millier de puits l’an prochain, notamment en Louisiane et en Oklahoma.

Signe des temps, Joe Biden a promis aussi de débloquer plusieurs milliards de dollars pour remédier aux puits et mines abandonnés du pays en créant notamment 250 000 emplois afin de les colmater.

Des travailleurs en train de fermer un puits abandonné.

Un puits abandonné produit toutes les huit secondes trois pieds cubes de méthane. Stopper les émissions d’un puits équivaut à retirer de la circulation 1000 automobiles par année.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Mais le PDG de la Well Done Foundation n’attendra pas ces fonds pour faire avancer son projet. L’argent arrivera peut-être un jour, mais c’est plus important de démontrer que notre projet fonctionne et de faire vraiment une différence.

D’ici là, Curtis Shuck va continuer de traquer le méthane, créant même avec son équipe grandissante une nouvelle expertise dans le domaine des mesures et de la détection de ce composé chimique.

Pour l'instant, une bonne douzaine de puits ont été colmatés. Il en reste plus de 3 millions, mais comme il aime le répéter : un seul à la fois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...