•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Les principaux conseils scolaires de la C-.B. n’exigent pas le vaccin

Chargement de l’image

Les conseils scolaires de Vancouver, de Surrey, d'Abbotsford et de New Westminster, entre autres, ont décidé de ne pas imposer la vaccination à leurs employés.

Photo : getty images/istockphoto / Drazen Zigic

Radio-Canada

Plusieurs conseils scolaires, principalement dans le Grand Vancouver, ont choisi de ne pas imposer la vaccination obligatoire contre la COVID-19 à leurs employés, contrairement au gouvernement de la Colombie-Britannique, qui l’exige de ses fonctionnaires.

C’est le cas du plus grand conseil scolaire de la province, celui de Surrey, ainsi que de ceux de Vancouver, d'Abbotsford et de New Westminster, entre autres.

Notre conseil reconnaît l’importance des vaccins, et nous continuons à encourager tous ceux qui sont admissibles au vaccin, déclare par écrit la vice-présidente du conseil scolaire de Surrey, Terry Allen.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, l’organisation affirme que, vu le haut taux de vaccination dans les communautés de White Rock et de Surrey, une exigence n’est pas nécessaire. [La santé publique] nous a aussi averti qu’une obligation pourrait exacerber des iniquités (les taux vaccinaux étant plus bas chez les personnes issues des minorités et à faible revenu) et renforcer dans leur position ceux qui sont opposés à la vaccination.

Le choix aux conseils scolaires

La Colombie-Britannique a laissé aux conseils scolaires le choix d’imposer ou non au personnel enseignant et aux autres employés la vaccination obligatoire. Des lignes directrices pour les aider à prendre leur propre décision ont été publiées par un comité consultatif provincial il y a deux semaines.

Avec plusieurs couches de protection en place partout dans nos immeubles, nous savons que nos écoles sont un lieu à faible risque de transmission, écrit le président du conseil scolaire d’Abbotsford, Stan Petersen.

Nous sommes satisfaits qu’approximativement 90 % des adolescents et des adultes admissibles dans la région sanitaire de Vancouver Coastal sont vaccinés et nous continuons à encourager fortement tous ceux qui ne l’ont pas encore fait à prendre un rendez-vous et à faire leur part pour favoriser la santé et la sécurité de tout le monde, déclare de son côté la présidente du conseil scolaire de Vancouver, Carmen Cho.

Les 5 à 11 ans toujours pas vaccinés

Le vaccin contre la COVID-19 est actuellement offert aux 12 ans et plus, mais Santé Canada n’a pas encore approuvé la version pour les enfants de 5 à 11 ans.

Selon un sondage de la Fédération des enseignants de la Colombie-Britannique (BCTF) publié le 26 octobre, au moins 94 % des enseignants de la province auraient reçu leurs deux injections.

La gestion de la pandémie dans les écoles a fait l’objet de nombreuses critiques dans les derniers mois, notamment de la part de parents qui déplorent de ne pas être suffisamment informés de la transmission dans les établissements scolaires fréquentés par leurs enfants.

La plupart des conseils scolaires, dont le Conseil scolaire francophone (CSF), n’ont pas encore indiqué s’ils obligeront ou non leurs employés à se faire vacciner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !