•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier « frigo partagé» inauguré au Cégep de Matane

Le frigo partagé du Cégep de Matane.

Le projet vise à la fois la réduction du gaspillage et la lutte contre la précarité alimentaire.

Photo : Radio-Canada / Perrine Bullant

Radio-Canada

Le Cégep de Matane dispose maintenant d'un « frigo partagé », une initiative commune des étudiants, du Cégep et de COSMOSS La Matanie.

Des plats non ouverts, des fruits et des légumes, du pain, des œufs ou encore des produits laitiers pourront être déposés dans ce frigo, situé dans le salon étudiant.

Les viandes, poissons, fruits de mer, restes de table et repas cuisinés ne sont pas acceptés.

Le projet, qui vise à la fois la réduction du gaspillage et la lutte contre la précarité alimentaire, a convaincu quatre étudiants de s'impliquer dans le comité qui supervise le projet.

C’est une méchante bonne idée d’installer un tel frigo au Cégep, parce que ça peut aider beaucoup de personnes, et ça peut sensibiliser au niveau de la sécurité alimentaire, qui est un problème assez commun dans toutes les écoles, explique Jessica Labrecque, une des quatre étudiants qui forment le comité.

Quatre étudiants à côté d'un frigo rempli.

Le comité étudiant sera responsable de s'occuper du frigo.

Photo : Radio-Canada / Perrine Bullant

Elle ajoute qu'une telle initiative pourra montrer aux étudiants que c’est important de prendre soin de soi et prendre soin de notre planète, puis d’éviter le gaspillage alimentaire et de partager entre nous autres!

Il y a toute une idée de partage, et d’anti-gaspillage, confirme Alexis Reichenbach, un autre étudiant du comité.

Une des responsabilités du comité sera de recueillir une partie des surplus de la Cuisine collective de la région de Matane et de différents commerçants de la région pour alimenter le frigo.

Pérenniser le projet

Les étudiants ont pu compter sur le soutien de Sabrina Bélanger, travailleuse sociale du Cégep, qui a amorcé avec le comité ce projet qui lui avait été soufflé par l'Alliance contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Elle souhaite désormais voir les étudiants comme les professeurs utiliser ce réfrigérateur partagé afin de pérenniser le projet.

 Sabrina Bélanger sourit à la caméra.

Sabrina Bélanger, travailleuse sociale au Cégep de Matane, a lancé le projet

Photo : Radio-Canada / Perrine Bullant

Notre vœu, c’est que la communauté collégiale s’implique : autant les enseignants et les employés que les étudiants, que la communauté garnisse le frigo et vienne se servir, explique-t-elle.

Le comité étudiant était aussi accompagné de Valérie Dunn, nutritionniste et agente de concertation chez COSMOSS La Matanie.

Ça a été l’occasion de développer des outils, des façons de fonctionner, de voir comment ça allait marcher, explique-t-elle.

La nutritionniste a notamment expliqué les enjeux de salubrité au comité étudiant.

Valérie Dunn face à la caméra.

Valérie Dunn, nutritionniste et agente de concertation chez COSMOSS La Matanie, espère pérenniser le projet.

Photo : Radio-Canada / Perrine Bullant

On parle de salubrité alimentaire, on veut que ça soit sécuritaire pour les gens, donc il y a une certaine responsabilité qui revient au comité, mais aussi à chaque personne qui va se servir dans le frigo, et c’est pour ça que chacun va avoir des outils à sa disposition, explique-t-elle.

Le frigo partagé du Cégep est le premier d'une série d'appareils qui devraient être installés prochainement sur le territoire de la Matanie, dans le cadre d’un partenariat avec la MRC.

D'après un reportage de Perrine Bullant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !