•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de primes pour les hôpitaux de Matane et d’Amqui

Bâtiment.

Les hôpitaux d'Amqui et de Matane sont situés à la limite est du Bas-Saint-Laurent, aux frontières de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, demandait que les primes accordées au personnel infirmier de la Gaspésie soient aussi disponibles pour celui des hôpitaux de Matane et d’Amqui.

Les deux centres hospitaliers doivent conjuguer avec une importante pénurie de personnel infirmier. Ils ont dû faire face à de nombreuses ruptures de services, notamment au département d'obstétrique à l’hôpital de Matane au cours de la dernière année.

Pascal Bérubé souhaitait que le personnel infirmier des deux centres hospitaliers soit traité de la même manière en raison entre autres de la proximité avec la Gaspésie.

Le député a écrit au ministre de la Santé et l’a même rencontré pour lui décrire la situation. Sans résultat.

Le ministre Christian Dubé estime que les mesures mises en place sont suffisantes pour attirer du personnel aux centres hospitaliers de Matane et d’Amqui.

Dans une lettre adressée au député de Matane-Matapédia, le ministre de la Santé cible la réorganisation du travail, entre autres, l'implantation d'un horaire autogéré ou d'un horaire de 12 heures comme pistes de solutions au recrutement et à la gestion de personnel.

Je lui souhaite bonne chance , commente Pascal Bérubé.

Le député estime que la réponse du ministre lui démontre sa méconnaissance des particularités des deux hôpitaux. J’aimerais qu’il m’indique les progrès qu’on a réalisés en termes d’infirmières qui acceptent de sortir de leur retraite ou qui acceptent de prendre un poste à temps plein ou de nouvelles infirmières qui décident de commencer dans nos hôpitaux d’Amqui et de Matane. J’imagine qu’il a les résultats qui peuvent nous démontrer qu’on n’en a pas besoin. J’en doute fortement.

M. Bérubé se dit par ailleurs prêt à accompagner le ministre Dubé qu'il invite à venir visiter les deux hôpitaux et à constater sur place les impacts de la pénurie de main-d'œuvre sur les soins de santé de la population des MRC de La Matapédia et de La Matanie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !