•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle drogue aussi forte que le fentanyl circule à Montréal

Une seringue souillée.

Une seringue souillée

Photo : Facebook / @needleawareness

La Direction régionale de la santé publique de Montréal (DRSP) a détecté pour la première fois sur le territoire de la métropole de l'étodesnitazène, un opioïde de synthèse aussi puissant que le fentanyl et associé à des risques de décès par arrêt respiratoire.

La drogue prend la forme d’une pâte de couleur rouge ou mauve et contient du fentanyl, en plus de l’étodesnitazène. Selon le Service d’analyse des drogues de Santé Canada, les concentrations de ces deux substances semblent plus élevées par rapport à ce qui est habituellement observé dans les échantillons.

La DRSP signale d’ailleurs une hausse des récentes consultations pour surdoses dans la région, même si aucun lien n’est encore établi avec la nouvelle substance.

Médecin-conseil à la DRSP, Carole Morissette observe que les drogues de la famille des nitazènes, dont fait partie l'étodesnitazène, sont de plus en plus détectées dans des cas de décès par surdose au Canada.

En Ontario, on en trouve de plus en plus depuis 2020, dit-elle. On ne sait pas exactement d’où elle provient et si elle est utilisée pour remplacer le fentanyl. Mais on se doute qu’elle arrive de l’ouest du pays.

Les drogues de la famille des nitazènes ne sont pas détectées par les bandelettes-tests réactives au fentanyl.

La Dre Morissette rappelle l’importance de ne jamais consommer seul, d’avoir de la naloxone en main (l’antidote aux dépressions respiratoires) et de composer le 911 en cas de surdose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !