•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

eau douce, de Noémie St-Laurent Savaria

Elle sourit à la caméra, devant un arbre.

Noémie St-Laurent Savaria est en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Photo : Milena Bauer

Radio-Canada

Noémie St-Laurent Savaria fait partie des 23 poètes en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

Je suis une femme cisgenre de 27 ans avec, dans mon sac à dos, un crayon et un bac en études théâtrales. Je me cherche, je suis un cliché. Outre cela, j’écris du théâtre et des poèmes. L’écriture est thérapeutique et confrontante. Je l’aime sans m’y complaire. Je cherche toujours à écrire, mais pendant que je cherche, je n’écris pas. Je devrais arrêter de chercher, me poser et écrire. La vie est une valse de complexes; il suffit de savoir sur quel pied danser.

Les principaux thèmes que j’aborde dans ce texte

Dans ce poème, j’aborde l’anxiété, la solitude, et je tente de mesurer l’implacable dans un verre d’eau.

Ma source d’inspiration pour ce texte

J’ai écrit ce poème en octobre 2020, là où pas grand monde n'allait bien. Dont moi. La deuxième vague a frappé fort et m’a fait chavirer. Je vivais dans un demi-sous-sol que je voulais troquer contre la mer.

Les premières lignes

« La pluie tombe dans ma tête
J’ai des pensées-fleuves
Elles se tsunamisent
Je ne me rendrai pas à la mer

Je cherche à calmer l’eau douce qui bouille en dedans de moi
En temps normal, je plains le calme
et le temps normal
Aujourd’hui je le cherche »

— Une citation de  Extrait d'eau douce, de Noémie St-Laurent Savaria

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !