•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une bombe dans le déni, d’Amélie Maltais

Elle regarde la caméra.

Amélie Maltais est en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Amélie Maltais fait partie des 23 poètes en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

Originaire de la Rive-Sud, j’ai déménagé à Montréal pour mes études. En 2016, j’ai complété un baccalauréat en arts visuels et médiatiques, où, lors d’un cours de textualité à l'œuvre, j’ai compris l’importance des mots pour enrichir les projets que je présentais. À la suite de cette formation, j’ai continué à écrire de manière très personnelle ou pour un petit livre d’artiste que je n’ai pas présenté devant public. Après deux ans de travail à temps plein, j'ai entamé un second baccalauréat en stratégie de production culturelle et médiatique dans le but de comprendre les rudiments de la mise en œuvre d’un projet culturel. J’ai terminé cette formation en 2021, et depuis, j'œuvre dans un OBNL à vocation artistique et socioculturelle, tout en poursuivant la production de projets artistiques à mon compte.

Les principaux thèmes que j’aborde dans ce texte

Les thèmes principaux abordés dans mon poème sont le deuil, la culpabilité, la colère, le doute, le déni, mais surtout l’évitement.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Après avoir refusé de constater la douleur d'autrui, j’ai voulu communiquer comment une personne peut choisir de mourir, et les sentiments de colère et de culpabilité qui s’en suivent. Mon inspiration pour ce texte est le suicide de mon frère, qui a eu lieu le 19 octobre 2020, tristement affecté par une vie difficile et un diagnostic de trop.

Les premières lignes

« 19/06/2019

C’est en allant droit au but que je commence ce texte, car la vomissure de nos états d’âme serait une caractéristique d’une génération sans vie privée, mais surtout privée de sens. C’est le paradoxe surprenant d’être connecté en permanence avec des gens seuls. Après avoir marché le vide sur la poudre et pleuré les surplus de boisson évacués d’un corps désabusé du manque d’objectif, le cerveau fertile s’enfume sous la légalité rassurante d’un buzz. Une anesthésie de la pensée comme on dit. »

— Une citation de  Extrait d'Une bombe dans le déni, d'Amélie Maltais

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !