•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pénurie de personnel force l’Hôpital de Hawkesbury à réduire ses services

La façade de l'Hôpital général d'Hawkesbury

L'Hôpital général de Hawkesbury (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Hôpital général de Hawkesbury et district (HGH) annonce une réduction temporaire de ses services en raison d’une importante pénurie de personnel clinique.

Depuis lundi, deux services fonctionneront à 50 % de leur capacité : les services periopératoires (salles d’opération) et le centre familial des naissances, indique l'HGH dans un communiqué diffusé mardi.

Pourquoi ces services? Puisqu’ils requièrent des habiletés plus avancées, et c’est à cet endroit que la pénurie d’infirmières est plus importante, a fait savoir la Dre Julie Maranda, médecin-chef de l’hôpital, en entrevue à ICI Ottawa-Gatineau mercredi.

Elle regrette de confirmer que, malheureusement, des femmes de la région devront accoucher ailleurs.

Nous essayons de limiter le nombre de mères affectées. Nous sommes aussi en train de nous assurer qu’il y ait un transfert de responsabilités avec nos collègues de la région, a-t-elle assuré, sans pouvoir quantifier le nombre de femmes concernées.

Il n'est pas précisé quand ils pourront de nouveau fonctionner normalement, mais la Dre Maranda prévoit que cela va durer quelques semaines, mais que la situation sera constamment réévaluée.

Les autres soins aux patients hospitalisés et les cliniques ambulatoires, en revanche, continueront de fonctionner aux niveaux prévus, ajoute-t-on toutefois.

La pénurie de personnel infirmier est devenue un problème critique en Ontario et dans l’ensemble du système de santé au pays. Notre situation géographique unique et les besoins linguistiques des patients de l’HGH rendent la situation encore plus difficile. En tant que directeur général, j’ai pris cette décision difficile afin d’atténuer les risques pour les patients et pour le mieux-être du personnel clinique et médical , déclare Marc LeBoutillier, directeur général de l’HGH.

Le conseil d’administration de l’hôpital a approuvé cette stratégie à l'unanimité lors de sa réunion du 27 octobre, souligne l’HGH.

Les reports d’interventions chirurgicales et la réduction des activités du centre familial des naissances seront déterminés en fonction de critères précis comprenant, entre autres, un cadre éthique et les besoins des patients, est-il précisé.

Les patients touchés devraient être directement informés par l’hôpital.

Cette décision mûrement réfléchie a été prise pour assurer la sécurité des patients et du personnel. Nos équipes de personnel clinique et médical font de leur mieux pour réduire les impacts de cette décision pour les femmes enceintes, les patients en attente de traitement et leurs familles , ajoute la Dre Julie Maranda, médecin-chef de l’HGH, dans le communiqué. Nous faisons tout en notre pouvoir pour équilibrer les soins urgents et non urgents des patients de notre communauté.

Les personnes ayant besoin de soins urgents sont invitées à se rendre au service des urgences.

Avec les informations de Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !