•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le salaire minimum passe à 15 $ l’heure dès janvier en Ontario

Doug Ford accompagné de plusieurs personnes.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a annoncé la hausse du salaire minimum mardi, accompagné des leaders syndicaux Jerry Dias (Unifor, à gauche) et Warren Thomas (SEFPO, à droite), et de ses ministres des Finances et du Travail, Peter Bethlenfalvy et Monte McNaughton.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement Ford a annoncé mardi que le salaire minimum passera à 15 $ l'heure dès le 1er janvier 2022.

L'Ontario portera également à 15 $ l'heure le salaire minimum des employés des bars et des restaurants ayant un permis d'alcool, qui est actuellement fixé à 12,55 $ l'heure, en plus des pourboires. Enfin, les étudiants de moins de 18 ans gagneront au moins 14,10 $ l'heure, soit 60 cents de plus qu'auparavant.

Après janvier, le salaire horaire de tous les travailleurs augmentera au taux d'inflation chaque année, au mois d'octobre.

En conférence de presse pour annoncer ces différentes hausses, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a indiqué que plus de 750 000 travailleurs bénéficieront de ce coup de pouce.

« Pour de nombreux Ontariens, les salaires n'ont pas suivi le coût de la vie. Nous leur rendons la vie plus abordable. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

L'annonce survient deux jours avant l'énoncé économique de novembre, le mini-budget du gouvernement, qui sera présenté jeudi.

C'est une volte-face pour Doug Ford, qui avait annulé, peu après son arrivée au pouvoir en 2018, une augmentation de 15 $ l'heure annoncée par l'ancien gouvernement libéral de Kathleen Wynne.

Le gouvernement Ford a gelé le salaire horaire minimum à 14 $, abrogeant une loi qui l'aurait poussé à 15 $ l’automne venu. À l'époque, Doug Ford avait défendu sa décision en déclarant qu'elle favoriserait les investissements en l'Ontario.

Interrogé sur la raison de son revirement de position, M. Ford a indiqué que la situation actuelle n'a rien à voir avec l'avant-pandémie.

Tout le monde a dû relever des défis au cours des 20 derniers mois [...] Désormais, tous [les biens de consommation] sont à la hausse, a-t-il justifié.

Un bon pas en avant, selon le syndicat Unifor

Il a aussi valorisé les travailleurs essentiels à bas revenus, tels que les employés des épiceries, qui ont œuvré tout au long de la pandémie.

C'est un jour incroyablement important, a déclaré le président national d'Unifor, Jerry Dias, en soulignant que ses relations avec le gouvernement conservateur sur le salaire minimum ont été parfois frustrantes. Si 15 $ l'heure ne suffisent toujours pas pour vivre en Ontario, l'augmentation prévue est un bon pas en avant.

Jerry Dias, président national d'Unifor.

Jerry Dias, président national d'Unifor

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

La plus récente augmentation, au début d'octobre, avait porté le salaire minimum à 14,35 $, soit une hausse de 10 cents. La loi de 2018 pour un Ontario ouvert aux affaires fixe les conditions de cette augmentation, qui est liée à l'indice des prix à la consommation de l'Ontario de 2020.

À Queen's Park, lundi, les partis d'opposition ont justement accusé le gouvernement ontarien de laxisme dans ce dossier. Selon le NPD, les travailleurs touchés par la mesure auraient gagné 5300 $ de plus jusqu'à aujourd'hui si Doug Ford n'avait pas annulé l'augmentation du salaire minimum.

Le premier ministre a réfuté devant les journalistes l'argument d'une mesure électoraliste et a vivement critiqué ses détracteurs à l'Assemblée législative.

C'est facile de jouer le quart-arrière de fauteuil et de tirer depuis le banc de touche lorsque vous vous asseyez et que vous ne faites absolument rien, et que vous votez contre tout ce que nous avons fait.

Les dernières données sur le sujet de Statistique Canada révèlent qu'environ 500 000 travailleurs en Ontario gagnent l'équivalent du salaire minimum ou moins.

Selon un rapport du Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario de 2017, l'augmentation du salaire minimum à 15 $ l’heure fera considérablement augmenter le nombre de travailleurs qui touchent le salaire minimum, soit jusqu'à 1,6 million de travailleurs.

Avec les informations de Natasha MacDonald-Dupuis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !