•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La députée Marie Montpetit est exclue du caucus du Parti libéral du Québec

La cheffe Dominique Anglade évoque des « allégations sérieuses ».

La députée Marie Montpetit, qui fait l'objet d'« allégations sérieuses » de harcèlement psychologique, a été expulsée du caucus du Parti libéral du Québec.

Jusqu'à samedi, Marie Montpetit était porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

La cheffe du Parti libéral du Québec a décidé d'exclure la députée de la circonscription de Maurice-Richard, Marie Montpetit, du caucus de la formation politique, après l'avoir réprimandée au cours de la fin de semaine. Dominique Anglade évoque des « allégations sérieuses ».

À moins d'un an de la prochaine élection provinciale, Mme Anglade refusait encore lundi matin de s’avancer sur l’avenir de Mme Montpetit et du député Gaétan Barrette, aussi sur la corde raide, au sein de sa formation politique.

Dans une déclaration officielle transmise par son directeur des communications en après-midi, la cheffe libérale a cependant été plus claire sur la nature du problème concernant Marie Montpetit et sur les raisons de son exclusion.

Nous avons le devoir d’offrir à tous nos employé.e.s un milieu de travail sain et sécuritaire. Lorsque des allégations sérieuses sont formulées, nous suivons le processus de l'Assemblée nationale, les rencontres et les gestes appropriés sont posés, indique cette déclaration.

Je tiens à réaffirmer que le harcèlement et l'intimidation au travail, c’est tolérance zéro au sein de notre formation politique.

Une citation de La cheffe libérale Dominique Anglade, dans une déclaration

Mme Anglade a de nouveau encouragé toute personne qui vit une telle situation ou qui en est témoin à la dénoncer. Elle a assuré que le processus est strictement confidentiel.

L'air sérieux, Dominique Anglade regarde à sa droite.

La cheffe libérale Dominique Anglade a dépouillé Mme Montpetit et M. Barrette de leurs responsabilités au sein de son cabinet fantôme samedi.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Selon La Presse, Mme Anglade a reçu jeudi dernier une plainte de harcèlement psychologique visant Mme Montpetit. Des allégations de harcèlement et d’intimidation contre la députée lui auraient aussi été communiquées.

Le quotidien, qui dit avoir obtenu des témoignages de quatre présumées victimes, soutient que cette décision explique en partie pourquoi Marie Montpetit a été dépouillée samedi de ses responsabilités de porte-parole du parti en matière de santé.

Ces informations n’ont pas été corroborées par Radio-Canada. Notre analyste politique Martine Biron rapportait cependant vendredi que la députée hausse facilement le ton et peut insulter sans gêne le personnel politique. Elle n’hésite pas à « péter sa coche », relatait un collègue du caucus.

Mme Anglade a refusé de commenter ces informations, se réfugiant derrière la nécessaire confidentialité du processus de traitement des plaintes préconisé à l’Assemblée nationale.

Dans une déclaration écrite transmise à Radio-Canada, Mme Montpetit a contesté les allégations la visant.

J’ai toujours placé le respect mutuel au cœur de mes relations professionnelles. Je souhaite qu’un processus d’enquête formel soit déclenché rapidement afin de me permettre de rétablir les faits et ainsi défendre ma réputation.

Une citation de Marie Montpetit, dans une déclaration écrite

À Tout un matin, Mme Anglade a dit ne jamais avoir été témoin de comportements déplacés de la part de Mme Montpetit, non seulement en tant que cheffe, mais aussi en tant que collègue au sein du Cabinet Couillard.

Très franchement, je n’ai rien remarqué sur le comportement de Mme Montpetit. Pas du tout. Je n’ai pas de commentaire à formuler là-dessus; je n’ai rien remarqué, a-t-elle affirmé.

Mais ça ne change rien dans la mesure où ce qui est important, encore une fois […] – on est en 2021 – c’est d’avoir un climat où tout le monde se sent à l’aise, non seulement de travailler, mais aussi de pouvoir s’exprimer.

Mme Anglade a réitéré que Mme Montpetit avait perdu son rôle au sein du cabinet fantôme dans la foulée d’un litige l’opposant à l’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette, mais sans dire ouvertement si les allégations rapportées par La Presse ont aussi joué un rôle.

Je ne prends pas de décision sur un coup de tête, je regarde les décisions avec tout ce que ça implique […] mais les comportements qui ont eu lieu la semaine dernière, les faits que j’avais sur la table, m’ont amenée à poser les gestes que j’ai posés cette semaine et je les assume pleinement, ces gestes-là.

Mme Montpetit avait tancé M. Barrette la semaine dernière après que ce dernier eut critiqué sur Twitter des propos du président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le Dr Louis Godin. Elle avait qualifié son commentaire de peu productif.

Cette rare dispute publique au sein du Parti libéral du Québec (PLQ) a entraîné la tenue d'un caucus spécial mercredi après-midi, et Mme Montpetit devait aussi avoir une discussion jeudi avec Filomena Rotiroti, whip et donc préfète de discipline du parti.

Il n’était cependant pas question à ce moment que la députée soit sanctionnée.

Gaétan Barrette debout en Chambre pose une question en agitant les mains.

Gaétan Barrette, député de La Pinière, a perdu toutes ses fonctions de porte-parole au sein du PLQ.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Gaétan Barrette aussi sur la corde raide

Mme Montpetit n’est pas la seule à avoir subi les foudres de Mme Anglade en fin de semaine. M. Barrette a aussi été dépouillé de son rôle de porte-parole du parti pour différents dossiers, notamment ceux relevant du Trésor.

La cheffe libérale avait indiqué la semaine dernière qu’elle tenait à ce que les porte-parole de son parti ne se mêlent pas des dossiers des autres, une règle enfreinte par M. Barrette dans le dossier des omnipraticiens.

Dans une autre entrevue accordée au 98,5 FM lundi matin, Mme Anglade a d'ailleurs laissé passer une occasion de rappeler que ce dernier avait toujours sa confiance, lorsque l’animateur Paul Arcand lui a demandé si elle voulait l’avoir comme candidat aux prochaines élections.

Je pense qu’on a besoin d’un renouveau au sein de notre formation politique, a-t-elle répondu. Ça passe par des gens qui vont respecter les collègues, respecter leur dossier, et vont créer des environnements de travail ou les gens sentent qu’ils peuvent travailler comme il se doit en 2021. C’est ça que je souhaite.

Lorsque M. Arcand a dit comprendre qu’il ne se représenterait pas, elle a répliqué, en riant : Je vous laisse conclure, je n’ai pas d’annonce à faire aujourd’hui.

Elle n’a cependant pas caché dans la foulée que M. Barrette ne l’a pas informée de discussions qu’il a eues récemment avec des membres du gouvernement Legault sur des dossiers en matière de santé. Au début, j’en ai été informée, mais il y a des choses que j’ai apprises sur le tard, a-t-elle dit.

Ça vous dérange?, lui a-t-on alors demandé. Oui, bien sûr. Il y a une manière de se comporter et d’être respectueux de la part de l’ensemble des collègues. […] Je n’ai pas de conversation à rendre publique là-dessus. Mais il est évident que si on a des conversations, la cheffe doit être au courant. L’équipe doit être au courant.

Peu après cette entrevue, Gaétan Barrette est sorti du mutisme dans lequel il s’est emmuré depuis la semaine dernière.

Suite à une entrevue [au 98,5 FM] donnée ce matin par ma cheffe Dominique Anglade où un doute pourrait subsister, je me sens obligé de vous informer que ma cheffe ne m'a informé d'aucune plainte/allégation de problèmes relationnels envers le personnel à mon endroit. Aucune, a-t-il écrit sur Twitter.

Il n’a rien dit sur les discussions qu’il a eues avec des membres du gouvernement caquiste.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.